26/Juin/2020 MAISON GéNéRALE

Fr. Ken McDonald parle sur les Normes de protection de l’enfance de l’Institut

La première responsabilité des Maristes est de créer des environnements sûrs pour les enfants et les jeunes et de les protéger contre toute forme de préjudice ou d’abus.  « Marcellin aimait les enfants et était exigeant concernant leur protection.  Nous ne pouvons pas en faire moins » (Frère Sean Sammon, Supérieur général, 2001-2009)


Notre compréhension de l’impact de la maltraitance des enfants et des jeunes s’est approfondie ces derniers temps. Nous avons appris, des difficiles leçons du passé, que nous avons la responsabilité primordiale de veiller à ce que tous nos champs d’apostolat soient sûrs pour les enfants. Ces leçons ont été renforcées par l’écoute des victimes de la maltraitance. Lorsque notre apostolat ne donne pas la priorité à la protection des enfants et des jeunes et que nous ne leur offrons pas un environnement sûr, l’impact sur leur vie peut être dévastateur. Notre meilleure compréhension comprend également la nécessité de protéger la communauté dans son ensemble, car chaque cas de maltraitance peut avoir un impact profond sur l’ensemble de la communauté.

En tant que Maristes, nous croyons que la protection des enfants est une partie cruciale de notre mission. Dans le cadre de nos efforts visant à garantir que tous nos engagements apostoliques offrent un environnement sûr, l’Institut a élaboré des normes de protection de l’enfance en 2011. Ces normes continuent de guider l’élaboration de politiques par toutes les unités administratives et les champs d’apostolat de l’Institut. Pour s’assurer que l’Institut continue à mettre en œuvre des politiques qui tiennent compte des meilleures pratiques du monde entier, la Commission pour la Protection des Enfants et des vénérables Adultes a travaillé à la révision de ces normes.

Les normes utilisent une approche basée sur les droits de l’enfant pour garantir que les enfants ont un environnement sûr dans les engagements maristes. Ces normes garantissent que les droits des enfants sont compris et respectés. Elles prennent également en compte le fait que l’Institut est présent dans plus de 80 pays, avec des contextes culturels très différents, et qu’il est en charge des enfants dans ces pays.

Les enfants et les jeunes avec lesquels nous travaillons sont au centre de chaque politique. Faire comprendre aux enfants leurs droits, veiller à ce qu’ils soient écoutés et crus, et garantir leur sécurité et leur bien-être sont des éléments fondamentaux des Normes de l’Institut.

Une autre priorité pour garantir la sécurité des enfants dans tous nos champs d’apostolat est la formation de ceux qui travaillent avec eux. Il est important que tout le personnel comprenne les droits des enfants avec lesquels ils travaillent. Ils doivent respecter ces droits et s’assurer que leurs efforts d’éducation des enfants favorisent également les droits des enfants et garantissent leur sécurité et leur bien-être. Les enfants doivent être traités avec dignité à tout moment et lorsqu’ils sont avec nous, ils doivent se sentir en sécurité et pris en charge.

Comme nous le savons tous, nous ne faisons pas toujours les choses correctement. Même si nous faisons de notre mieux pour protéger les enfants, il arrive parfois qu’on est des comportements inadéquats. Il est essentiel que la Commission s’occupe de manière appropriée des victimes d’abus passés ou actuels. Le fait qu’il y ait des victimes d’abus est une partie honteuse de notre histoire. Les normes engagent l’Institut à continuer à travailler pour la guérison de ces victimes. Notre désir est de travailler avec les victimes d’une manière qui les aide à se rétablir et à vivre une vie pleine et satisfaisante.

L’Institut a travaillé énergiquement pour développer et réviser ses Normes de Protection de l’Enfance. Cependant, il ne suffit pas d’avoir une politique. Elle doit être suivie d’actions concrètes qui garantissent que tous les enfants dont nous avons la charge se sentent en sécurité et sont protégés.

_______________
Frère Ken McDonald, Conseiller Général

RETOUR

Noviciat mariste de Matola...

SUIVANT

Première profession au noviciat des Frères ...