04/Sep/2007 BRéSIL

Frères et laïcs ensemble

À l?approche de la tenue de la Première Assemblée Internationale de la Mission mariste, j?imagine que, qui plus qui moins, vous vous êtes forgé des expectatives et vous avez réfléchi un petit peu sur la portée de cet événement. Ma réflexion à moi, s?est arrêtée, avec plus ou moins de bonheur, sur plusieurs questions que cet événement soulève, en cherchant à souligner ce qui pourrait être le plus significatif du point de vue de l?information. Cependant, je me suis laissé envahir par la crainte de pénétrer dans un terrain cultivé et de vouloir récolter une moisson qui n?a pas encore mûri. Quoi qu?il en soit, je voudrais vous faire part de quelques idées personnelles sur cette grande rencontre mondiale mariste.

Une première idée qui m?est venue à l?esprit est celle-ci : tous les délégués à cette Assemblée y participent sur le même pied d?égalité. C?est une donnée très positive et très intéressante. Le Conseil général a décidé de créer un lieu de rencontre internationale où tous, frères et laïcs, laïcs et frères, auront voix délibérative sur les sujets traités. C?est probablement pour beaucoup une réalité significative à relever. Je ne mets pas en doute son importance. Toutefois, ce fait est simplement une pure formalité légale visant à réglementer les contributions et les travaux que vont réaliser les participants. Par contre, il me semble beaucoup plus important à mettre en relief, le premier principe qui a suscité la convocation de cette Assemblée, à savoir : le fait que des laïcs et des frères, en tant que membres d?une même Église, s?assoient ensemble et pour la première fois à ce niveau, pour réfléchir sur la manière de répondre aux défis que nous présente la mission mariste aujourd?hui.

La fidélité aux promesses du baptême est une responsabilité fondamentale de tout chrétien. Frères et laïcs, nous partageons la même vocation chrétienne. Le baptême et la confirmation ont été des actes qui ont matérialisé, pour toujours, notre option pour Jésus Christ et pour l?Église. Constater que des Frères et des laïcs se réunissent sur un même pied d?égalité est une preuve de la maturité des processus de vie ecclésiale très significatifs. L?adhésion à Jésus Christ et le dévouement à l?Église sont des gestes sacramentaux qui comportent des droits et des devoirs fondamentaux que les participants à cette Assemblée vont exercer en mettant leurs idées et leurs expériences en commun. Voilà, dis-je, la nouvelle la plus importante qui révèle la vitalité du charisme mariste dans le monde d?aujourd?hui. C?est pourquoi, l?expectative que cet événement suscite en moi, est éminemment ecclésiale.

Fr. AMEstaún

RETOUR

Une vieille ferme transformée en maison de f...

SUIVANT

Frères et laïcs face à la mission mariste ...