23/Déc/2009 VENEZUELA

IIe Rencontre nationale des Laïcs

De Los Teques et réunis dans la Maison de Formation Mariste, en présence de Dieu le Père, de notre Mère Marie de Coromoto et de notre Père Fondateur, nous voulons partager avec vous lexpérience vécue pendant ces deux jours de réflexion, ensemble, frères et laïcs, sur lidentité du laïcat mariste au Venezuela.

Nous commençons ce communiqué en affirmant que nous assumons notre identité comme laïcs maristes, vocation particulière et riche pour lÉglise et pour la Famille Mariste. Nous sommes conscients de notre participation au charisme légué par Champagnat et de la responsabilité de le faire renaître avec un visage renouvelé. Lexemple de Marie qui sort en hâte pour rencontrer et aider sa cousine Élisabeth et lexemple des premiers Frères partageant leur vie autour de la table à La Valla, nous poussent à réaffirmer notre vocation et à y être fidèles.

Pour que ce cheminement de la vie laïque devienne réalité, nous éprouvons le besoin de nous organiser par un travail en équipe et par lanimation. Vie laïque que nous avons héritée dune histoire et de nombreux laïcs qui au long de cette histoire ont donné leur vie et leur spiritualité pour la croissance du charisme mariste sur cette terre. Faisant partie de cette histoire, nous reconnaissons la force que les jeunes laïcs apportent et doù ont surgi beaucoup de ceux qui aujourdhui, comme parents, enseignants, animateurs, dirigeants et membres de différentes présences pastorales, constituent la variété et la richesse du laïcat mariste au Venezuela. Cette histoire nous engage aujourdhui à répondre à lappel de Jésus, à approfondir notre réponse dans un cheminement réel à partir de la vocation laïcale. (?)

Cet appel que nous avons entendu de Dieu, nous lavons approfondi par le partage de la mission avec les Frères. Merci, Frères, parce que c?est vous qui nous avez montré le style de vie mariste et qui nous avez communiqué la passion pour le charisme de Champagnat. (?)

Pour cela, nous éprouvons le besoin de commencer un processus de formation et daccompagnement qui nous aide à renforcer notre identité de Laïcs Maristes et nous permette de renforcer la vocation à laquelle nous avons été appelés.

Ce processus de formation et daccompagnement nous lenvisageons comme un cheminement commun, Frères et Laïcs, durant lequel nous sommes tous responsables de construire la famille, à lexemple de Marcellin et des premiers frères lors de la construction de lHermitage.

Dans cet itinéraire de formation et daccompagnement, nous découvrons quelques implications et des chemins à parcourir :

? Passionnés pour le charisme, partager la responsabilité danimer une Pastorale Mariste des vocations conjointe et spécifique pour multiplier les membres de notre famille. Pour cela, structurer léquipe de la Pastorale des vocations avec la participation de Frères, un laïc célibataire et un couple.
? Être présents, Frères et Laïcs, dans les processus de la Pastorale des Jeunes, en témoignant de notre propre vocation chrétienne et mariste.
? Grandir dans notre relation personnelle avec Dieu.
? Structurer et mettre en marche un Plan de Formation de base : humaine, chrétienne et mariste.
? Vivre les processus de formation et daccompagnement en communauté. Accepter d?être accompagnés et savoir accompagner des processus.
? Vivre un accompagnement personnel, en aidant les autres à prendre leurs propres décisions dans la foi.
? Nous former et acquérir les moyens pour laccompagnement.
? Nous engager dans des expériences significatives de service auprès des enfants et des jeunes les plus délaissés. (?)

Des espaces informels de partage de vie et damitié entre Laïcs et Frères doivent être la source dune relation de famille, une relation entre égaux. Cette relation doit se concrétiser à tous les niveaux : prise des décisions, planification, réalisation, évaluation.

Tout cela implique de grands changements des modèles qui ont existé pendant de nombreuses années. Cest le moment de marcher ensemble pour faire renaître le charisme mariste parmi les enfants et les jeunes. Nous savons qu?une grande partie de ces schémas doivent être brisés avant tout, par nous les Laïcs. La dépendance davec les Frères naide pas les Laïcs de Champagnat à trouver leur identité et à assumer leurs responsabilités que le Venezuela Mariste exige de nous aujourdhui.

Nous parlons plutôt dune vie partagée entre Frères et Laïcs, où se complètent les identités spécifiques de nos vocations et se réalise le rêve que Marcellin nous a légué : « Voyez comment ils saiment ». Lheure est venue délargir notre tente et de partager la même table. Nous devons avancer décidés et conscients dans cette direction.

Fruit du discernement réalisé dans différentes ?uvres, et profitant de cette rencontre, nous reconnaissons la richesse et la diversité du Laïcat Mariste vénézuélien, un laïcat qui dans ses multiples expressions surgit du service, de cette rencontre avec Jésus parmi les pauvres (enfants et jeunes) de notre cher Venezuela. Aussi nous proposons (au nouveau Conseil Provincial) la formation dune commission de Laïcs et de Frères du Venezuela pour qu?ils réfléchissent, dans l?espace d?une année au maximum, à la possibilité de transformer en communauté mixte lune des ?uvres des nouvelles présences existantes et / ou de reprendre l?une ou l?autre des nouvelles présences fermées au Venezuela (Apure, Primero de Mayo). Sur la mission de cette communauté nous suggérons quelle soit auprès des enfants et des jeunes en situation de risque. (?)

Laïcs maristes de Champagnat, nous nous impliquons avec les Frères dans le défi de faire naître laurore dune nouvelle vie mariste et de renforcer la vie existante en la rendant plus créatrice, fidèle, dynamique et prophétique. De notre réponse dépend lavenir dun Venezuela Mariste revitalisé.

Frères et Laïcs de Champagnat
IIe Rencontre nationale des Laïcs
VENEZUELA

RETOUR

Grand et merveilleux compagnon, apôtre de l?...

SUIVANT

Le frère Valentin Djawu succède au frère E...