30/Aug/2013 EL SALVADOR

IVe Rencontre Provinciale des Jeunes ? El Salvador 2013

Nous avions beaucoup de motifs. Au niveau de l’Église, on célébrait « l’Année de la Foi ». Au niveau mariste, nous vivions « l’Année de la Jeunesse ». À Rio de Janeiro se célébrait la Rencontre Internationale des Jeunes Maristes – Change ! Fais la différence ! – Et au même moment se réalisait la Journée Mondiale de la Jeunesse.

Nous n’avions pas d’excuses. Il fallait le faire et nous voulions le faire. C’était le moment. Et nous nous sommes mis à l’œuvre. Dès l’an dernier, nous avons décidé qu’à la fin de juillet 2013, nous allions réaliser la IVe Rencontre Provinciale des Jeunes. Et nous l’avons fait. Je vous la raconte…

Du 26 au 28 juillet, nous avons célébré, dans la Province d’Amérique Centrale, notre IVe Rencontre Provinciale des Jeunes. Notre thème : MARISTES, MARQUANT LA DIFFÉRENCE !

Comme il est de tradition, c’est El Salvador qui, cette année, a accueilli les autres délégations. C’était une lourde tâche puisque nous étions quelque 1140 participants provenant du Guatemala, d’El Salvador, du Honduras, du Nicaragua, de Costa Rica, de Puerto Rico et du Canada.

Les objectifs que, dès le début, nous nous proposions étaient les suivants :

·         Célébrer, comme jeunes, notre sentiment d’appartenance à la Province, une Province d’une variété et d’une richesse incroyables, vivant une expérience de communauté et de famille mariste.

·         Ouvrir un espace de réflexion sur notre identité de « ÊTRE MARISTES », la valeur de l’être et ses implications, comment marquer la différence et comment rêver la vie mariste pour l’avenir.

·         Générer une expérience de rencontre avec Jésus et de croissance dans la foi et dans l’amitié avec Lui.

·         S’unir aux différentes rencontres qui se célèbrent dans l’Église et dans l’Institut : Année de la Foi, Année de la Jeunesse, Journée Mondiale de la Jeunesse…

Les semaines précédentes furent intenses et épuisantes. Il y avait beaucoup à faire : les listes, les badges, les sacs à dos, les collations, la décoration, les chorégraphies… Que de travail, mais aussi que de collaboration des uns et des autres ! On sentait vraiment l’enthousiasme.

Le vendredi 26, tout était prêt au Lycée Salvadorien. Les délégations commençaient à arriver… Voilà ceux du Guatemala ! Les Honduriens arrivent ! Les Nicaraguayens ne sont pas encore arrivés…! Chaque délégation, y compris celles d’El Salvador, avaient un local où déposer leurs bagages, s’inscrire et recevoir un sac à dos avec tout le matériel nécessaire. Vers les 4h30 de l’après-midi, nous étions tous au gymnase, nerveux et prêts à commencer. Il y avait à peine quelques heures que nous étions ensemble cet après-midi-là, mais déjà nous nous sentions pleins d’énergie. L’animation et la bienvenue, la chorégraphie et la prière d’ouverture nous introduisirent sans doute dans ce pour quoi nous étions là. Pour quoi nous étions venus de près et de loin. À la fin de la soirée, chacun retourna chez lui. Parmi les invités des autres pays, plusieurs se retrouvèrent pour former une grande famille.

Le samedi 27 fut centré sur le témoignage de personnes qui cherchent à marquer la différence comme Maristes. La vidéo que nous fit parvenir le F. Emili Turú, notre Supérieur général, nous a motivés à réfléchir. Le travail en groupes nous a permis d’approfondir et de partager l’expérience de solidarité que nous avons tous vécue avant de venir à la Rencontre. Cette expérience était unique, unique également la motivation pour participer à cette Rencontre.

Au milieu de la matinée, nous avons pris la photo du groupe. Quelle foule ! Comme il est possible faire beaucoup dans nos milieux et dans nos pays ! Serons-nous capables de marquer la différence ?

L’après-midi fut un merveilleux moment pour nous unir et partager. Nous avions tous rendez-vous, au choix, dans un sport, des jeux de table, du karaoké ou un ciné-forum. Nous nous sommes dispersés dans les trois centres plus proches : le Lycée Salvadorien, l’École St-Alphonse et le Collège Champagnat.

Le soir, après le dîner nous avons poursuivi la réflexion sur ce que signifie être Mariste. Un temps de prière nous a permis de nous unir « autour de la même table » et de prier pour chacun de nos pays où nous voulons, comme jeunes maristes, marquer la différence. Nous avons clôturé cette journée très intense avec un mini-concert et un temps de fête. Il fallait se reposer…

Le dimanche 28, c’était le moment de concrétiser la réflexion de la veille : Comment vais-je vivre les valeurs maristes dans ma réalité ? Après un temps de réflexion personnelle et de partage de notre engagement dans des ateliers, nous nous sommes retrouvés de nouveau au gymnase pour la célébration eucharistique et l’envoi. Ce fut un bon moment pour remercier Dieu de la chance que nous avons eu de nous rencontrer et de célébrer notre foi et notre être mariste.

Après un repas « rapide », plusieurs devaient voyager et retourner dans leurs pays. C’était le moment du départ. Nous avions noué de nouvelles amitiés. Mais surtout, nous avions unis nos cœurs et nous rêvions ensemble : le rêve de Champagnat.

Merci à vous tous, ceux et celles qui ont rendu possible cette Rencontre et ont apporté leur contribution. Sans vous, cela n’aurait pas été impossible.

Nous demandons à Dieu de nous donner le courage de marquer la différence là où nous sommes et avec qui nous partageons la vie. Que notre Bonne Mère continue de nous accompagner sur ce chemin où nous cherchons à être disciples de Jésus.

_____________

F. Daniel Martín

RETOUR

Mission Ad Gentes en Asie...

SUIVANT

DĂ©but du Noviciat...