25/Sep/2009 MAISON GĂ©NĂ©RALE

Jeudi, 24 septembre

Le seul groupe à avoir fini ses travaux est celui qui a préparé le Règlement et la procédure pour l?élection du frère Supérieur général et de son Vicaire. Les conclusions de leurs propositions, approuvées par l?assemblée, ont décidé que demain, 25 septembre, serait une journée de retraite. En fin de matinée, lors de l?eucharistie, chaque capitulant remettra un bulletin portant 2 noms de possibles candidats, soit comme Supérieur général soit comme Vicaire. Les deux frères ex-Supérieurs généraux, présents au Chapitre, Benito et Seán, dépouilleront les bulletins et dresseront une liste avec le nom des 12 frères ayant reçu le plus de voix. Mais avant de la remettre aux capitulants, ils devront demander l?accord des intéressés pour être inclus sur la liste des candidats. Les capitulants recevront cette liste en début de soirée, au cours d?une célébration mariale. Le vote pour l?élection du Supérieur général commencera le 26 septembre, à partir de neuf heures, et celui pour l?élection du Vicaire général dès seize heures du même jour.

Les autres groupes de travail n?ont encore abouti à rien de définitif. C?est pour cela qu?on entend des redites : « Ce ne sont que des brouillons. Il s?agit d?un document en ébauche. Nous avons élaboré cette formule pour susciter le dialogue et construire le consensus à partir de vos réactions. Nous n?avons encore rien de définitif, car notre proposition doit être discutée en assemblée pour parvenir à un consensus. Nous vous demandons vos réactions pour élaborer une formule de consensus. »

Le groupe chargé d?exprimer l?appel fondamental par une formule appropriée a exposé, ce matin, l?état de ses travaux. Ceux qui le composent ont pensé que la transmission de l?appel fondamental pourrait se faire à l?aide de diverses compositions : une devise, une prière, une image, une explication brève, une chanson peut-être, etc. En guise d?exemple ils ont présenté quatre formulations d?une devise éventuelle. Le groupe de travail est conscient qu?aucune des ces formules ne recueille tout le contenu de l?appel, mais qu?elles se complètent mutuellement. Il a aussi fait remarquer que ces différents formules prennent des nuances diverses selon les langues et les cultures du monde mariste. L?assemblée a exprimé son accord quant à l?orientation donnée au travail et a encouragé le groupe à le compléter.

Dans l?après-midi quatre autres groupes ont présenté les avancées de leur travail : « Animation et gouvernement », « Révision de quelques numéros des Constitutions », « Activités et gestion de la Maison générale » et « Finances de l?Institut » : Leur travail est en cours d?élaboration. La dynamique adoptée visait à susciter les réactions de l?assemblée au sujet de la méthode de travail.

Les homélies

Chaque jour, lors de l?eucharistie, le Père Pedro, aumônier du Chapitre, concocte une recette de nourriture spirituelle et l?offre aux présents à travers ses homélies. Elles sont pleines de poésie, brèves, synthétiques, attentives au pouls de l?assemblée, avec des touches de poésie qui orientent le c?ur vers les profondeurs. Dans la chapelle a résonné son allusion au poète espagnol Salinas : « Ah ! Si tu m?appelais ; oui, si tu m?appelais ! Je quitterais tout, je jetterais tout : les prix, les catalogues, l?azur de la mer des océans sur les cartes, les jours et leurs nuits, les vieux télégrammes et un amour ! » Certaines ont été très appréciées : « Commet les enfants d?Afrique voient-ils le monde ? », ou celle qui répétait : « Dire ton nom, Marie? » Leur texte est rédigé en trois langues, réussissant ainsi à s?adapter à la plus grande partie de son auditoire. Le Père Pedro a su également agrémenter ses homélies de petites touches d?humour ; ainsi par exemple, lorsqu?il a commencé en disant : « Mon homélie se composera de deux points ; si j?étais jésuite, elle se composerait de trois points. » On peut trouver les homélies du Père Pedro ici.

RETOUR

Mercredi, 23 septembre...

SUIVANT

Fr. Emili Turú, Supérieur général - Fr. J...