28/Sep/2022 MAISON GéNéRALE

Journée Mondiale de la Mer : « De nouvelles Technologies pour un Transport Maritime plus vert »

La Journée mondiale de la mer est commémorée chaque année le dernier jeudi du mois de septembre. Cette année, elle aura lieu le 29 septembre 2022. L’objectif de cette journée est d’apprécier l’importance de l’industrie maritime et le rôle joué par l’Organisation maritime internationale (OMI) dans la réglementation des activités de transport maritime. L’industrie du transport maritime est un élément vital de l’économie mondiale. À tout moment, plus de cinquante mille navires marchands transportent des matières premières et des produits manufacturés, des technologies, des médicaments et des aliments d’un continent à l’autre. Cela représente plus de quatre-vingts pour cent des marchandises mondiales transportées par voie maritime. Cela signifie que des millions de personnes dans les pays industrialisés, développés et en développement dépendent de l’industrie maritime pour leur subsistance.

La pollution est le plus grand défi de la navigation maritime. Les recherches montrent que les navires commerciaux émettent des gaz qui polluent l’air. Selon les experts, le secteur du transport maritime consomme trois cents (300) millions de tonnes de carburant chaque année, ce qui libère environ trois pour cent du dioxyde de carbone mondial. Cela contamine les océans et met en péril la production de coquillages et de récifs coralliens. De plus, le bruit produit par les navires parcourant de longues distances nuit aux espèces marines qui dépendent du son pour leur communication. En outre, les marées noires et les rejets des cargos continuent de diminuer la qualité de l’eau.

Journée Mondiale de la Mer 2022

Cette année, la Journée mondiale de la mer a pour thème « De nouvelles technologies pour un transport maritime plus écologique ». Ce thème reconnaît le pouvoir de l’industrie du transport maritime pour protéger l’environnement maritime. L’utilisation de sources de carburant renouvelables et plus propres et de technologies avancées innovantes dans le secteur du transport maritime est fortement sollicitée pour contrôler les émissions de gaz.

Les outils logiciels numériques intelligents et innovants de Sinay sont donc capables de surveiller la qualité de l’air, la pollution sonore et tous les types d’indicateurs de la qualité de l’eau. Ces outils peuvent aider les compagnies maritimes à prendre des décisions rapides et précises sur la manière de mener leurs activités sans mettre en danger l’environnement. Les navires et les ports peuvent être équipés de capteurs d’alerte intelligents qui les aident à surveiller les niveaux de toxicité dans les émissions de carburant. Grâce à ces logiciels, les compagnies maritimes peuvent atténuer les effets du transport maritime sur l’environnement en utilisant les données, le soutien et la gestion appropriés.

Réfléchissant à la détérioration de la situation des océans, le pape François déplore que la pollution au dioxyde de carbone augmente l’acidification des océans et compromette la chaîne alimentaire marine. Il note également que la biodiversité marine et les pêcheries sont dans un état fragile en raison de la pêche incontrôlée, tandis que les récifs coralliens sont dans un état de déclin constant dû en grande partie à la pollution par les déchets industriels. À cet égard, il souligne que la prospérité humaine ne nécessite demande pas de compromettre les systèmes écologiques. De même, le frère Ernesto, dans sa circulaire « Foyers de lumière« , nous invite à « nous instruire sur l’écologie » et à être attentifs au cri de la terre.  


F. Francis Lukong – Secrétariat de la Solidarité

RETOUR

Les éducateurs maristes de Bolivie participe...

SUIVANT

Profession perpétuelle du frère Luis René...