11/Jun/2024 CANADA

Le District Mariste du Canada fête Saint Marcellin Champagnat

Pour les Maristes de Champagnat, le 6 juin est une journée toute spéciale : le rappel de la présence de Marcellin au cœur de notre histoire communautaire, et personnelle, et ce depuis le 2 janvier 1817, un long cheminement de plus deux cent sept ans, depuis La Valla « jusqu’aux quatre coins de l’horizon ». Cette année, les Maristes du Canada ont voulu marquer cet anniversaire d’une façon spéciale, après une année de « grand dérangement » : la fermeture du Mont Champagnat et le transfert de 21 confrères dans deux Résidences pour Personnes Âgées, ce qui aurait pu y jeter un voile de tristesse et de nostalgie. Par ailleurs, 2024 s’avérait une « année faste » avec 12 confrères du Secteur qui soulignaient un anniversaire de profession : deux 60e, sept 70e et trois 75e.

Les nouveaux propriétaires du Mont Champagnat eurent la délicatesse de nous accueillir pour une célébration spéciale en mettant la chapelle, pleine de souvenirs et toujours intacte, et des locaux à la disposition des « anciens résidents » de la maison… Ce retour aux sources, pour plusieurs, s’avérait un baume après une année d’adaptation dans un nouveau milieu.

Après l’accueil, frères et invité(e)s, des personnes proches de la communauté, se sont retrouvés à la chapelle pour une célébration d’action de grâce pour le don de Marcellin à l’Église et à notre famille mariste, et pour les années d’engagement mariste des confrères de 60, 70 et 75 ans de profession. Le frère Réal Cloutier, lui-même, un des jubilaires, a présenté chacun des confrères en guise d’introduction à la célébration, présidée par le P. Raymond-Marie Moreau, s.m., aumônier des frères au Mont Champagnat durant plus de 20 ans. La fin de la célébration, le chant mariste « Toujours, toujours », exécuté avec âme et émotion, se voulait une sorte de renouvellement des engagements pris il y a 60, 70 et 75 ans.

La célébration s’est poursuivie autour d’un repas fraternel où rires et souvenirs confirmaient le Psaume 133 : « Qu’il est bon, qu’il est doux, pour des frères d’habiter ensemble ».

Souligner ainsi un tel événement présentait tout un défi d’organisation : à titre d’exemple : préparer la fête, assurer l’organisation, prévoir les déplacements, spécialement pour les confrères en chaises roulantes par ‘transport adapté’; de plus les confrères aptes à apporter une aide à l’organisation se comptaient presque sur les doigts d’une main… Les frères Réal Cloutier et Jacques Bélisle ont relevé ce défi et assurer une organisation qui a leur a paru comme découlant de soi… Mais on soupçonne facilement les heures de planification et d’organisation. À eux et à ceux qui les ont appuyés, un grand merci : ce sont de tels gestes qui soudent la fraternité.

Jubilaires du Secteur Iberville

Sept des Jubilaires de cette année ont vécu et travaillé dans le Secteur Iberville, soit au Canada ou dans différents pays dits, à l’époque, « de mission » : Zimbabwe, Zambie, Haïti, mais aujourd’hui bien ancrés dans la tradition mariste. Le Conseil du Secteur tenait à ce que l’ensemble des confrères et les parents qui ne pouvaient se rendre à Québec puissent, eux aussi, participer à la joie communautaire, le 8 de juin. Ainsi 26 confrères, auxquels se joignirent quelques parents des 5 jubilaires de 70 ans de vie mariste, se sont retrouvés autour des confrères fêtés, à la Maison Mariste Champagnat, à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Après l’accueil et un mot de circonstance par le frère Félix Róldan, Supérieur du District du Canada, un temps de prière et d’animation bien adaptées a donné l’occasion, à chacun des confrères fêtés, d’exprimer quelques moments typiques de leur cheminement et de leur engagement glanés dans ces ‘490 ans’ de vie mariste. Étonnamment, les événements ou situations relatés n’évoquaient que du positif… ce qui montre bien qu’une vie donnée avec amour oublie les ‘roches du chemin’. De tels moments de communion se poursuivent toujours « autour de la même table », lieu d’accueil et de partage.

Toute de simplicité, cette fête se voulait un prolongement de la fête du 6 : le frère Félix en assuré l’animation, mais il fut bien assisté par la communauté de la Maison de District qui s’est chargée de l’organisation matérielle. Une fois de plus, le mot ‘fraternité’ s’est concrétisé en accueil. Merci à ces hôtes fraternels.

_________________

F. Gilles Hogues

RETOUR

8 novices ont fait leur première profession ...

SUIVANT

Assemblée du Réseau Mariste de la Solidarit...