07/Oct/2022

Le projet Nouveaux Horizons entre dans sa dernière année en Afrique australe

Malgré de grands progrès au cours des dernières années, des millions d’enfants africains sont toujours privés de leur droit à l’éducation. Pour répondre à ces défis, la Commission de la Mission Mariste Africaine a lancé une initiative appelée Nouveaux Horizons, qui est maintenant parrainée également par l’Institut à travers le Secrétariat de la Solidarité, le Secrétariat de l’Éducation et de l’Évangélisation et la FMSI avec le soutien de Misean Cara.

Le projet Nouveaux Horizons, mis en œuvre dans 21 écoles et communautés locales au Malawi, en Angola, en Zambie, au Zimbabwe, en Afrique du Sud et au Mozambique avec 18 334 élèves, 790 enseignants et 469 membres du personnel scolaire, vise à accroître l’égalité d’accès à une éducation de qualité pour tous les enfants afin de promouvoir l’équité, la justice sociale et l’inclusion, en poursuivant l’amélioration de l’école en termes de capacité à devenir un lieu de sauvegarde et d’autonomisation des enfants.

La première phase du Projet a été caractérisée par les trois ateliers de formation, en 2015-16 (Nouveaux Horizons – Leadership authentique et transformateur pour une nouvelle Afrique ») et un projet pilote au Malawi (2018-19). Le projet Nouveaux Horizons II a ensuite été lancé en juillet 2019 dans tous les pays qui forment la Province mariste d’Afrique australe. Elle entame maintenant la dernière année de cette deuxième phase. Un Nouvel Horizon III pourrait être mis en œuvre dans un futur proche dans d’autres pays.

Réunion des coordinateurs du projet

La troisième réunion du projet a eu lieu à Rusape, au Zimbabwe, les 25 et 26 septembre 2022 en présence de tous les coordinateurs nationaux (Malawi, Zambie, Zimbabwe, Angola et Afrique du Sud), du responsable du projet, le frère Mark Omede, du coordinateur régional, le frère Francis Jumbe, du responsable financier, le frère John Bwanali, et du responsable de la protection des enfants, le frère Fortune Chakasara. Andrea Rossi et Marcello Romagnoli, de FMSI et Finbar O’Brien, de Misean Cara, étaient également présents.

La dernière année du projet va maintenant se concentrer sur le renforcement du système éducatif par le biais du plaidoyer, de l’engagement des parties prenantes et de la diffusion, avec le partage des leçons entre les différentes écoles et pays, y compris au moins 10 autres écoles non-maristes dans les 6 pays impliqués. 

Les défis d’Horizons Nouveaux

Dans les 6 pays où le projet opère, 3 défis principaux ont été identifiés :

  • L’accès à l’éducation marqué par de fortes disparités dues à une distribution inégale des ressources, notamment des fonds publics aux communautés socialement exclues, aux étudiants à faibles revenus et aux enfants vulnérables (orphelins, réfugiés, enfants handicapés), ce qui les pousse à se tourner vers des activités génératrices de faibles revenus.
  • Nécessité d’améliorer la qualité de l’éducation, manque de programmes flexibles conçus pour permettre aux apprenants ayant des besoins très variés d’être inclus dans le processus d’apprentissage – taux d’abandon élevés et/ou mauvais résultats des étudiants, violence interpersonnelle, y compris la violence fondée sur le sexe.
  • Les systèmes d’éducation doivent être renforcés pour étendre les programmes d’alphabétisation inclusifs et relever les défis de l’équité, de la qualité et de la justice sociale.

New Horizons educational programmeVideo

New Horizons for a transformative education modelVídeo

RETOUR

Rencontre des représentants de la Pastorale ...

SUIVANT

Près de 185 ans de présence mariste en Nouv...