16/May/2017 LIBAN

Les témoignages de la tragédie syrienne

Les Maristes, au Liban, continuent à aider les réfugiés syriens, à travers le projet Fratelli particulièrement à Ramalah.

Un groupe de jeunes Syriens sont allés à la ville libanaise de Ramalah pour vivre Pâques avec un groupe d'étudiants universitaires libanais et les Frères qui dirigent le projet Fratelli.

Leurs témoignages ont révélé un courage remarquable.

« En tant que danseur professionnel, j'ai eu des offres d'emploi à Beyrouth. Mais je suis encore là à Alep, travaillant avec les enfants. Je crois que Dieu me veut ici pour aider les autres à surmonter les traumatismes avec la danse. La danse est une langue qui n'a pas besoin de traduction ", a déclaré Hikmat lors de sa visite.

« J'ai toujours été un chrétien traditionnel, je suis allé à la messe et j'ai prié, mais je me suis rendu compte que cela ne suffisait pas. Je devais montrer aux gens que Jésus était vivant. Et je continue à essayer à travers la musique et la danse ", a ajouté le joueur de 25 ans.

Une autre fille, Khatoun, de Rafqa, a raconté comment ISIS a suivi son ami à la maison parce qu'elle ne portait le voile musulman. Alors qu'ils allaient l'emmener, son père a dit qu'il voulait lui dire au revoir, l'a amenée dans une pièce et l'a tuée, de sorte qu'elle ne souffrirait pas et ne serait pas tuée par les terroristes.

Les témoignages de ces jeunes sont en anglais et en espagnol. Cliquez ici pour écouter une interview avec le frère José María Ferre, qui vit à Beyrouth et qui a accompagné les jeunes syriens lors de leur visite au Liban.

Pour aider les Maristes Bleus à Alep, contactez FMSI.

RETOUR

Être laïc mariste...

SUIVANT

Province Mariste Méditerranéenne...