Lettres de Marcellin 199

Marcellin Champagnat

1838-07-16

Courant du mois de juin précédent, Frère François avait envoyé la réponse suivante à Monsieur le Supérieur de Montpellier, Mr Grasset Gaspard: « Des affaires importantes pour la Société des Frères de Marie ont appelé, il y a quelque temps, notre Père Supérieur à paris et ly retiennent encore. Ne sachant quelle sera la durée de son séjour dans cette capitale, je me suis déterminé à vous faire une réponse provisoire.
Je suis certain quà son retour de Paris il doit faire un voyage dans le département du Var pour voir un établissement quon lui propose de faire. Descendant par le Rhône il interrompra volontiers sort voyage pour voir Montpellier et conférer avec vous sur le noviciat proposé. Il a, je le sais, Iintention den former un dans le Midi de la France, mais il na encore rien entrepris à cet égard.
Mr le Directeur de votre séminaire nous demandait aussi des Frères pour Brassac, mais il nous serait impossible dacquiescer à sa demande pour Iannée prochaine à cause des promesses déjà faites. Je vous prie donc, (pardonnez-moi cette indiscrétion), davoir la bonté de Iengager à prendre patience jusquau voyage de notre Supérieur à Montpellier... » (RCLA, I pp. 89-90, n° 101).
Il sagit donc de deux choses différentes. Dune part Mr Grasset, Supérieur du Séminaire de Montpellier demande des Frères pour établir un noviciat, dautre part M. Benoit, Directeur de ce même Séminaire demande des Frères pour une école à Brassac, sa ville natale, dans le département du Tarn. Frère François fait réponse aux deux, chargeant le premier de transmettre la réponse au second. Celui-ci, soit quil ne sestime pas satisfait, soit quil na pas reçu la réponse, écrit de nouveau pour la fondation de Brassac. Cest à cette dernière lettre que le Père fait ici réponse.

Monsieur le Directeur,

Votre première lettre parvenue à notre maison pendant mon absence, jai reçu la dernière peu de jours après mon arrivée. On vient de me dire quon avait inséré deux mots en réponse a votre lettre dans celle qui a été envoyée a Mr. le Sup(érieur) de votre séminaire relativement au projet dun noviciat quil nous a proposé. Il ne laura peut être pas encore reçue.

Jai dessein de faire un petit voyage dans le midi. Jespère avoir lavantage de vous voir et de conférer ensemble sur letablissement que vous demandez. Il est vrai que nous ne pourrions vous fournir des frères cette année à cause de la pénurie des sujets, mais votre demande est prise en considération et nous tâcherons dy accéder le plus tôt possible.

Agréez mes sentiments de reconnois(sance) pour la bienveillance dont vous honorez notre société et recevez lhommage du respectuex dévouement avec le-quel je suis v(otre) très humble et très obeissant s(erviteur),

CHAMPAGNAT, s(upérieur) d(es) m(aristes).

Édition: Lettres de Marcellin J. B. Champagnat (1789-1840) Fondateur de l?Institut des Frères Maristes, présentés par Frère Paul Sester. Rome, Casa Generalizia dei Fratelli Maristi, 1985.

fonte: Daprès la minute, AFM, RCLA 1, pp. 92-93, nº 105. 199, 02-08

RETOUR

Lettres de Marcellin 192...

SUIVANT

Lettres de Marcellin 200...