Lettres de Marcellin 216

Marcellin Champagnat

1838-10-31

Outre Iaffaire des salles de classe (cf. L. 161 et 211), dans laquelle M. Champagnat na guère obtenu de succès jusquà présent, un autre problème, dû cette fois encore, semble-t-il, à Ientêtement de Mr. Le curé, sest présenté. « Mr. Metton exigeait que les ff. fissent sous-diacre, quils fussent chantres et même sacristains. » (Annales du Sury, p. 10 AFM, 213-76, p. 10). Le Père réagit vivement contre ces exigences et demande des précisions sur lautre affaire en cours et sur le traitement. Certes, il ne désire pas du tout retirer les Frères de Sury, mais il veut cependant quils puissent accomplir leur tâche dans les meilleures conditions.

Monsieur le Curé

Je suis extrêmement fâché des ennuis que nous vous donnons, nous voudrions bien sincèrement, sans nuire à notre Société, nous accorder tout ce qui vous offre quelque avantage. Les raisons qui nous ont fait insererer dans notre réglement larticle qui interdit à nos Frères toute fonction écclesiastique viennet de se faire sentir de nouveau par la désertion de deux ou trois de nos Frères qui malgré leur engagement entreprennent leur études ecclésiastiques. Vous en trouverez pas mauvais que nous n?autorisions plus cette infraction à notre règle.

Nous désirons savoir au plutôt 1º sil y a espoir dobtenir les reparations que nous avons signalées et que nous jugeons nécéssaires pour que nos frères puissent à Sury suivre la méthode denseignement et de surveillance. Quand pourront avoir lieu ces réparations? 2º payera-t-on les arrérages de la première année et ceux de la présente et quand les payera-t-on? 3º les enfants qui ne sont pas de la commune continueront-ils à payer au profit de ladministration de votre école ou à celui des frères comme cela ce pratique ailleur 4º veut-on un quatrième frère?

Nous accordons à Sury ce que nous accordons à tous nos établissements: quun frère devenu nécessaire à cause dun pensionnat ou dun externat étranger a une commune qui a obtenu un établissement de notre maison est fourni par la société sans que les communes soit obligées dy contribuer.

Si ces conditions ne peuvent vous convenir vous nous obligerez de nous le dire, ce serait toutes les annees a recommencer. Agreez,….

CHAMPAGNAT

Édition: Lettres de Marcellin J. B. Champagnat (1789-1840) Fondateur de l?Institut des Frères Maristes, présentés par Frère Paul Sester. Rome, Casa Generalizia dei Fratelli Maristi, 1985.

fonte: Dapres la minute, AFM, RCLA 1, p.110, nÂş 125

RETOUR

Lettres de Marcellin 215...

SUIVANT

Lettres de Marcellin 218...