Lettres de Marcellin 283

Marcellin Champagnat

1839-10-21

Voilà que depuis trois ans (cf. L. 136, 212) le curé de Tence, vers la même époque de Iannée, réclame des Frères pour son école de garçons. Comme entre temps le Père nen reçoit plus signe de vie, il se demande si Mr le Curé na pas changé davis. Cette lettre, jointe aux autres, lui prouve au contraire la fermeté de ses intentions. Lenvoi de Frères à Craponne (cf. L. 212) étant décidé, M. Champagnat peut promettre des Frères au curé de Tence pour lannée suivante. Il va donc sen occuper activement, comme on le verra plus loin, L. 335 et 338.

Monsieur le Curé,
1. Votre lettre est arrivée fort à propos pour votre établissement sur lequel nous ne comptions plus. Cette nouvelle instance, jointe à toutes les autres, nous détermine à vous promettre définitivement des Frères pour la Toussaint de lannée prochaine. Nous profiterons de nos premiers moments libres pour aller visiter votre établissement.
2. Je suis, en attendant, avec beaucoup de respect et de dévouement…

CHAMPAGNAT

Édition: Lettres de Marcellin J. B. Champagnat (1789-1840) Fondateur de l?Institut des Frères Maristes, présentés par Frère Paul Sester. Rome, Casa Generalizia dei Fratelli Maristi, 1985.

fonte: Daprès la minute, AFM, RCLA I. p. 141, nº 178

RETOUR

Lettres de Marcellin 338...

SUIVANT

Notes de retraite...