07/Déc/2018 MAISON GéNéRALE

Maristes d?Europe

Tout a commencé en Hollande il y a deux ans. C’est en novembre 2016 que s’est ouvert le cours européen « Leaders maristes pour la mission »; il s’est terminé à Rome avec la dernière semaine, du 11 au 16 novembre.

Je ressens beaucoup de gratitude pour l’accueil partout où nous sommes allés, où nous avons profité d’une multitude d’attentions de la part de toutes les communautés. Mais, surtout, je me sens privilégié d’avoir pu participer à ce programme de formation et de partager ce que signifie être mariste aujourd’hui, en contribuant à la création de cette famille globale dont parle le XXIIe Chapitre général.

En Hollande, nous avons constaté combien l’œuvre mariste est un « phare d’espérance » pour beaucoup de jeunes en recherche de sens, qui ont besoin d’un foyer et d’un lieu de référence dans leur vie. À Alcala de Henares, grâce au travail sur des aspects comme les habiletés sociales, le soin des personnes, la gestion des œuvres ou l’innovation, nous avons pris conscience de notre véritable vocation en donnant le meilleur de nous-même au service des enfants et des jeunes pour leur croissance et leur développement. Finalement, à Rome, sous le thème « Maristes de Champagnat », nous avons senti que nous faisons partie d’une mission plus grande que nous-mêmes au contact des personnes qui habitent cette maison. Ils ont été le meilleur exemple d’une famille, simple et engagée, tout-à-fait à la manière de Marie. Partout nous avons pu sentir comment se réalise « le visage et les mains de la tendresse miséricordieuse de Dieu ». Une réalité présente dans le monde mariste qui se vérifie dans le partage du groupe. Sa diversité, sa richesse, son accueil font que les différentes Provinces d’Europe continuent à donner une « réponse audacieuse » aux besoins qui, continuellement, se manifestent dans tous les pays où nous sommes.

Dans un monde et dans une réalité globale, les visites des autres réalités d’Europe nous rappellent inévitablement notre mission. Le partage de ces cinq semaines avec le groupe nous a permis d’expérimenter un petit « monde mariste global » et découvrir comment notre cœur se connecte à cette façon de vivre l’Évangile, « Mariste de Champagnat pour une famille globale ». Comme nous le rappelait le Frère Ernesto au début de cette dernière semaine à Rome : « Champagnat l’a souvent répété : « Marie, c’est ton œuvre » (message final du XXIIe Chapitre général), et c’est précisément l’expérience de ces jours qui me donne une totale confiance qu’elle va aussi continuer de prendre en main ce « Nouveau La Valla ».

_____________________

F. Ignacio Álvarez García

RETOUR

Terre de mission...

SUIVANT

Bienheureux F. Henri Vergès...