09/Oct/2021 MAISON GéNéRALE

Nouveaux Horizons poursuit ses activités malgré la pandémie

Après une pause forcée due à la pandémie, les frères Francis Jumbe (Provincia de Southern Africa), John Bwanali (Malawi), Mark Omede (Secrétariat pour l’éducation et l’évangélisation), Andrea Rossi et Marcello Romagnoli de la Fondation mariste pour la solidarité internationale (FMSI) se sont réunis le 21 septembre pour discuter en ligne des défis du Covid et aussi des réalisations obtenues par le projet Nouveaux Horizons dans les six pays (Malawi, Angola, Zambie, Zimbabwe, Afrique du Sud et Mozambique) où il est mis en œuvre.

Conformément au plan stratégique (2019-2022) visant à répondre aux trois principaux défis identifiés, le projet Nouveaux Horizons a réussi, au cours de sa deuxième année de mise en œuvre, à faire bénéficier 7623, 5174 enfants, principalement des garçons et des filles pauvres. Les résultats auraient pu être beaucoup plus élevés, mais les fermetures d’écoles pendant plusieurs mois dans les six pays ont entravé la mise en œuvre de toutes les activités de formation au niveau des écoles. Toutefois, il convient de noter l’augmentation des inscriptions d’élèves dans la plupart des écoles. Cette augmentation est due à la mise en œuvre du plan pour les « familles à faibles revenus » et des « plans de nouvelles opportunités d’apprentissage » personnalisés par les écoles.

En ce qui concerne le Mozambique, il convient de noter qu’en octobre 2020, ce pays a préparé le rapport périodique universel pour le Mozambique qui a été soumis aux Nations Unies avec l’aide du FMSI. C’est une grande réussite, car c’est la première fois que les frères du Mozambique prennent part au processus de soumission du rapport périodique universel, et cela contribuera à mettre les écoles et les élèves davantage en condition d’être des agents actifs du changement.

Bien que la réalisation du projet « Nouveaux Horizons » soit soutenue par le FMSI et Misean Cara, la question du covid-19 a demandé un changement de budget que Misean Cara a rapidement accepté. Des matériaux ont été achetés au Malawi, en Zambie, au Zimbabwe et au Mozambique. Des masques faciaux, du savon pour le lavage des mains, des seaux, des thermomètres, des bottes de gants, des pulvérisateurs pour les mains, des désinfectants et des désinfectants pour les mains ont été distribués dans 14 écoles.

Initialement, avant la pandémie, Nouveaux Horizons II avait défini la réalisation de 4 objectifs prioritaires dans son domaine de travail, maintenant les conséquences du covid s’y ajoutent. Cela signifie prendre des mesures pour  » soutenir les élèves pendant et après la pandémie, qu’ils apprennent à distance ou en classe « . Les besoins des élèves en matière de santé sociale, émotionnelle et mentale doivent être pris en compte, ainsi que l’impact que les fermetures provoquent, notamment chez les filles et les plus fragiles. Il faut que davantage de gouvernements élaborent des plans stratégiques post COVID-19 pour la réouverture des écoles, des plans qui tiennent compte des besoins des filles et des jeunes femmes », a déclaré Andrea Rossi, directeur de la Fundación Marista para la Solidaridad Internacional (FMSI).

——————————

Le projet Nouveaux Horizons – lancé par la Commission de la Mission Mariste Africaine – se déroule dans 21 écoles et communautés locales au Malawi, en Angola, en Zambie, au Zimbabwe, en Afrique du Sud et au Mozambique. Il regroupe 18 334 élèves, 790 enseignants et 469 membres du personnel scolaire. New Horizons II vise à accroître l’égalité d’accès à une éducation de qualité pour tous les enfants afin de promouvoir l’équité, la justice sociale et l’inclusion, en poursuivant l’amélioration de l’école en termes de capacité à devenir un lieu de sauvegarde et d’autonomisation des enfants.

RETOUR

La Province Cruz del Sur favorise la Place de...

SUIVANT

11 octubre : Journée internationale de la je...