28/Déc/2012 RWANDA

Noviciat de Save

Viens et suis-moi (Mc 10,21) ; ce fut implicitement le thème de la célébration de l’entrée officielle des novices de première année à Save au Rwanda, qui a eu lieu le 11 décembre. La cérémonie pendant laquelle les novices ont revêtu la soutane pour la première fois, a marqué officiellement le début de la formation au noviciat des jeunes, aspirant à devenir Frères Maristes. A partir de ce jour, ces jeunes hommes sont reconnus par l’Institut comme novices, partageant ainsi le patrimoine spirituel de la Congrégation.

La journée a commencé par la prière et la messe communautaires comme d’habitude, suivies par un long moment de silence pour la prière et la réflexion personnelles. Le soir, à 17 h 30, la cérémonie proprement dite a commencé. Elle comprenait des chants, un partage de la Parole de Dieu et un bref enseignement adressé aux novices et aussi à toute l’assemblée. Le grand moment de la cérémonie s’est déroulé quand les neuf jeunes gens ont été revêtus de l’habit religieux, montrant par ce fait simple leur foi et leur courage pour suivre les pas de Jésus-Christ, malgré les difficultés prévisibles et les demandes très exigeantes de l’Évangile. En outre, l’Institut doit leur donner une solide formation religieuse pendant les deux années à venir.

Avant la fin de la cérémonie, le maître des novices, F. Théoneste Kalisa, de la Province d’Afrique Centrale et Orientale, connue sous le nom de PACE, et le Frère Supérieur de la Province se sont adressés aux novices et à l’assemblée. Tous deux ont insisté sur le but de la formation du noviciat qui est essentiellement pour les novices de faire l’expérience de l’amour de Dieu et de pratiquer déjà les conseils évangéliques dans l’Institut fondé par Marcellin Champagnat. Ils ont aussi rappelé à l’assemblée le rôle des formateurs qui est d’inculquer les valeurs religieuses et maristes aux novices.

Cette célébration a été un temps essentiellement mariste. Elle fut simple et pourtant pleine de signification, non seulement parce qu’elle nous a rappelé l’importance de notre engagement pour toute notre vie, mais elle a aussi été l’occasion d’une rencontre de Laïcs maristes aussi bien que de Frères venus de diverses régions d’Afrique et du monde. Providentiellement, un atelier sur l’éducation mariste organisé par F. João do Prado, un frère brésilien, se déroulait depuis deux jours. Cet atelier est suivi par de nombreux Frères Maristes et leurs collègues laïcs travaillant dans les écoles. Ayant été informés de la célébration au noviciat (dans le même ensemble où se tenait l’atelier), ils sont venus se joindre à la communauté du noviciat pour cette célébration. En outre, un bon nombre de Sœurs Maristes(SMSM) qui travaillent au Rwanda ont assisté à la célébration. Ces Sœurs SMSM ont célébré, il y a quelques jours, le 8 décembre, le 80ème anniversaire de l’approbation de la congrégation par le Saint Siège comme Institut autonome de droit pontifical.

_________________
Frère Alphonse Tiamaro, fms, Province de Madagascar.

RETOUR

L?Enfant Jésus déplacé...

SUIVANT

Retour à Rmeileh...