08/Apr/2024 ESPAGNE

Ouverture de la IIIe Assemblée internationale de la mission mariste

Photos | Interviews | Vidéo – synthesis | D’autres informations

122 maristes, frères et laïcs des 25 Unités Administratives de l’Institut sont arrivés le dimanche 7 avril à El Escorial, Espagne, pour participer à la IIIe Assemblée internationale de la Mission Mariste. Ils représentent toutes les réalités de l’Institut, depuis l’Administration Générale jusqu’aux réseaux maristes. Des représentants d’autres congrégations de la famille mariste y participent également. La rencontre, comme l’indiquent les Constitutions 119, « c’est une opportunité pour partager des expériences, écouter la réalité, discerner les priorités et proposer des lignes directrices et des stratégies, pour la vie et la mission maristes au niveau global ».

Le premier jour de l’Assemblée, le 8 avril, a été consacré à l’accueil et à l’intégration, avec des dynamiques visant à introduire le groupe dans l’espace de la maison et à faire connaissance. Les participants sont répartis en 11 tables, qui seront l’espace privilégié de réflexion et d’expérience tout au long de la semaine.

Le F. Pepe Sánchez, directeur du Secrétariat de l’Éducation et l’Évangélisation, a ouvert la réunion. Puis le F. Ernesto Sánchez, Supérieur Général, a accueilli les participants en suggérant quelques motivations pour le groupe : « Le charisme mariste, qui nous a été transmis par Marcellin et les premiers frères, ainsi que par tous les frères et laïcs qui l’ont vécu et transmis depuis plus de 200 ans, est pour nous aujourd’hui un cadeau.  Nous sommes invités à le vivre en profondeur, en l’adaptant au contexte actuel et à continuer à le partager et à le transmettre aux nouvelles générations ». Le F. Ernesto a aussi rappelé que le premier jour de l’Assemblée coïncidait avec la solennité de l’Annonciation, étant donné que le 25 mars coïncidait avec la Semaine Sainte : « En tant que maristes, Marie nous inspire dans notre vie et notre mission.  À l’Annonciation, elle a su écouter l’appel de Dieu et a dit ‘oui’ avec générosité, même quand tout ne semblait pas clair » (lire le texte complet en espagnol).

Le F. Abel Muñoz, Provincial d’Ibérica, hôte du MIMA, a également pris la parole. Il l’a fait en invitant les participants à se souvenir de trois clés pédagogiques pour la mise en œuvre du charisme mariste : pédagogie du sourire, pédagogie de l’attention et pédagogie de la lenteur (lire le texte complet en espagnol).. « Je vous invite à être audacieux pour regarder l’avenir, à anticiper la nouveauté, à accepter la main tendue par notre compagnon, à laisser le Dieu de Jésus nous éclairer et nous montrer le chemin : ‘Je suis avec vous tous les jours’ », a conclu le Frère Abel.

Le F. Alex Mena, de la Commission Préparatoire, a coordonné l’étape suivante. Après quelques informations pratiques sur la maison et le fonctionnement quotidien de la rencontre et quelques présentations, avant le déjeuner, les participants se sont rassemblés par régions. Chaque région a reçu un élément du logo MIMA (Hermitage, portes, fenêtres et Gier) et a été invitée à réfléchir à ce qu’il pourrait signifier pour la mission mariste. Les régions avaient pour tâche de rédiger un court message lié à l’élément du logo qui sensibiliserait l’Assemblée.

Après le déjeuner et une pause, le groupe a poursuivi la dynamique d’intégration, cette fois en travaillant par tables. Deux questions ont été posées aux 11 groupes : comment vous sentez-vous pour mettre en pratique le rêve de la mission mariste ? Quelles sont les opportunités dans votre propre situation locale qui peuvent inspirer tout l’Institut ? À cet égard, chaque groupe a choisi deux possibilités et les a présentées en séance plénière.

Le F. Luis Carlos Gutiérrez, Vicaire Général, a également été invité à s’adresser à l’auditoire. Il a rappelé la nature apostolique de l’Institut et a souligné que la mission est multiforme, invitant les participants à décrire les différents visages de la mission dans l’Institut. Il a également souligné le don de la vocation mariste laïque, qui n’est pas seulement une réalité démographique, mais une réalité de l’Esprit. « La présence des laïcs n’est pas seulement une nécessité, mais une réalité qui va au-delà », a dit le F. Luis Carlos (lire le text en espagnol).

La journée s’est terminée par la célébration de l’Eucharistie, présidée par le père Pedro García, aumônier de la MIMA.

Dessins de synthèse – Luciane Lewis Xerxenevsky

RETOUR

Autres Voix Maristes 53 et 54 : L’empathie...

SUIVANT

Programme pour frères et laïcs qui traverse...