14/Déc/2019 EL SALVADOR

Première assemblée des laïcs de la Province d’Amérique Centrale

Durant trois jours, 34 laïcs et laïques et 8 frères ont constitué la première Assemblée de laïcs de la Province d’Amérique Centrale. Cette initiative, mise de l’avant par la Commission des Laïcs et en dialogue avec le Conseil, avait été pensée depuis la fin de l’année 2018. Ce qui a réuni les participants, c’est la conviction que l’Histoire mariste commencée par Champagnat et les premiers frères, se continue maintenant dans le cœur de tant de maristes qui ont choisi de suivre Jésus à la manière de Marie. Mieux préciser cette relation, la situer dans la réalité de Province, partager une identité collective qui se continue comme une  longue histoire dans notre région : tels étaient les objectifs de la rencontre.

Il convient de signaler la richesse qui s’est manifestée grâce à la diversité des participant(e)s et le pluralisme des sensibilités qui se sont retrouvés au cœur d’un rêve commun. Aux divers pays de la Province – Nicaragua, Costa Rica, Guatemala, El Salvador, Puerto Rico – se sont joints des laïcs du Canada, de la Colombie, du Chili et de la Bolivie. Dans la diversité, nous pouvons nous rencontrer autour d’un même esprit, autour de la même table et dans la force de la fraternité mariste. La présence du F. Josep Maria Soteras, Conseiller général, et de Raúl Amaya, Directeur du Secrétariat des Laïcs, nous a fait grandir dans la vision internationale.

Durant les mois précédents l’Assemblée, on a partagé la réflexion, grâce à des fiches, sur les trois grands thèmes qui furent abordées durant la rencontre : identité, communion, liens-association. Grâce aux apports d’une telle réflexion, on a élaboré un Instrument de travail à partir de la dynamique de l’Assemblée. Le déroulement de la rencontre, grâce aux réflexions personnelles, à celles en ateliers et à l’assemblée, a permis d’affiner les propositions, de définir les concepts, de clarifier le vocabulaire et d’évaluer les implications de ces proposition pour les laïcs, les frères et les différentes entités provinciales.

L’Assemblée a insufflé un ton d’espérance, mais aussi abordés divers défis pour l’avenir. On s’est donné des pistes pour approfondir la communion, que ce soit entre frères et laïcs, de même que parmi les laïcs. Après avoir identifié les diverses approches du charisme mariste, on a cherché à donner un nom à ceux qui choisissent d’assumer le charisme comme style de vie. On a suggéré que les démarches des laïcs et de communion fassent partie des projets de la Province. La présence d’un groupe de jeunes laisse entrevoir un avenir de communion grâce aux propositions de formation qui peuvent assurer la continuité dans le temps. Quant au thème de lien et d’association, on a manifesté le désir d’élaborer une feuille de route qui précise les étapes et les personnes afin de réfléchir sur ce sujet. On a recommandé de poursuivre l’approfondissement d’un Itinéraire de formation vocationnelle en lien avec ce que fait déjà la Province.

Nous continuons tous d’entendre comme en écho : « Seul celui qui est capable de voir loin et bien peut anticiper l’avenir ». « Nous sommes invités à nous désinstaller, à penser au-delà des schèmes connus ». « Nous avons besoin de chercheurs d’étoiles, de rêveurs de chemins, d’allumeurs d’un nouvel avenir ». En conclusion : l’expérience vécue nous a invités, laïcs, laïques et frères, à être ces allumeurs d’un nouvel avenir.

__________________

Nohemy Pinto, Coordonnatrice provinciale du Laïcat en Amérique CentralePhotos in FaceBook

RETOUR

Le diocèse de Rome se souvient des martyrs d...

SUIVANT

Réunion du comité pour la création d’un ...