04/Fév/2020 MAISON GéNéRALE

Première réunion de la Commission internationale de la Mission Mariste

Photos

La Commission internationale de la Mission Mariste s’est réunie à la Maison générale, du 13 au 17 janvier 2020.

En tant que structure, la Commission a rassemblé des représentants du Conseil Général, des différents Secrétariats et Départements de l’Administration Générale, de l’Économe Général, et des représentants des Régions de l’Institut et des différents Réseaux impliqués dans notre mission mariste. 

L’objectif de cette première rencontre était d’explorer en profondeur les différentes stratégies de mission, les initiatives et les projets du Plan stratégique d’animation, de leadership et de gouvernement de l’Administration Générale, en profitant des connaissances et du travail de l’Administration Générale, des Régions et des Réseaux déjà en cours, et de soulever d’autres suggestions ou propositions qui pourraient aider à atteindre les objectifs des initiatives et des projets.

Tout au long de la semaine, quatre questions clés ont servi de guide à la réflexion de la Commission sur les différents thèmes et initiatives du Plan stratégique : au sein de l’Institut, des Régions et des Réseaux, que faut-il créer ? Accompagner ? Renforcer ?  Interconnectés ?

Réflexion sur les stratégies, les initiatives et les projets de la mission

Les réseaux : Construire des ponts vers l’avenir !

Promouvoir la connexion entre les différents réseaux et créer de nouveaux réseaux au service de la vie et de la mission maristes.

La Commission a réaffirmé le rôle important des réseaux pour la construction de notre « Corps global » et a suggéré de renforcer leur création et leur développement dans tout l’Institut. Elle a également recommandé de clarifier certains termes et expressions concernant le cadre conceptuel des réseaux et la définition opérationnelle et la portée de certains sujets (comme la solidarité, les droits de l’enfant, etc.).

Agents de changement et d’innovation

Promouvoir l’innovation dans l’éducation et l’évangélisation maristes

Il a été rappelé à la Commission que le XXIIe Chapitre Général nous a appelés à ouvrir nos cœurs et nos esprits à la lumière de la créativité et de l’innovation que le Seigneur nous offre. Dans ce contexte, nous devons nous demander quel est l’avenir du charisme mariste et comment pouvons-nous le nourrir ? Un des projets du Plan stratégique a demandé la révision et la mise à jour du document éducatif de l’Institut : Sur les traces de Marcellin Champagnat. La Commission soutient cet effort et continuera à chercher les moyens d’entreprendre cette révision et ce réexamen au cours des deux prochaines années. La Commission a soutenu le Secrétariat pour l’Éducation et l’Évangélisation dans ses efforts pour réviser, organiser et présenter les diverses suggestions de la Commission concernant ce projet pour approbation par le Conseil Général.

Pastorale Mariste de la Jeunesse : Comment renforcer une « culture de la rencontre » ?

Promouvoir les programmes de la Pastorale Mariste de la Jeunesse comme une Famille Mondiale

Pour comprendre ce à quoi les enfants et les jeunes nous appellent, il est primordial de leur offrir un espace pour parler de leur vie et de leurs rêves d’un avenir meilleur. La Commission a réfléchi à ce que seraient les « espaces » ou « plates-formes » nécessaires à créer ou à renforcer au sein de l’administration générale et des régions.

Une proposition a demandé la création de programmes de la Pastorale Mariste de la Jeunesse dans les régions où ces programmes n’existent pas et de renforcer et d’accompagner les programmes de la PJM qui sont déjà en place dans les régions.

Bien que les rassemblements internationaux de la jeunesse mariste, comme le récent Tisser la vie, aient été approuvés par la Commission, certains membres de la Commission pensent que les rassemblements régionaux et locaux pourraient aussi être un bon moyen d’engager beaucoup de nos jeunes Maristes.

La création d’un réseau des champs d’apostolat de la jeunesse mariste avec l’aide des représentants régionaux et provinciaux et la création d’un comité « ad hoc » pour faire avancer ces initiatives ont également reçu un fort soutien.

La Commission a également soutenu de tout cœur la proposition de tenir une MIMA III dans un avenir proche.

« Être » et « agir » en tant qu’organisme mondial

Continuer à explorer les modes de gestion, de direction et de gouvernance qui nous permettent d' »être » et de « nous sentir » en tant qu’organisme mondial

La Commission a réfléchi sur les efforts de l’Administration générale dans le cadre du processus de régionalisation en cours, demandé par le dernier Chapitre Général, et a proposé les suggestions suivantes au Conseil Général pour sa réflexion :

●      Identifier et clarifier les structures et l’autorité existantes dans toutes les régions.

●      Identifier et promouvoir une compréhension internationale des difficultés rencontrées dans certaines parties de l’Institut.

●      Veiller à ce que toutes les régions disposent d’une Commission de la Mission et d’un plan stratégique pour la Commission.

●      Veiller à ce que des progrès soient réalisés dans l’élaboration des statuts des régions.

●      Veiller à ce que des solutions financières soient recherchées pour faciliter les processus régionaux qui seront entrepris.

Solidarité

Explorer et faciliter notre présence dans les lieux marginaux avec les enfants et les jeunes dans les réalités émergentes et renforcer le réseau entre l’UA et d’autres entités ecclésiales et civiles dans la défense et la promotion des droits des enfants et dans la prise en charge de notre foyer commun.

La Commission a approuvé la poursuite de l’exploration de la création ou du renforcement des alliances avec d’autres organisations ecclésiales et civiles pour soutenir nos efforts de solidarité, de droits de l’enfant et de sensibilisation à l’écologie.

Transmettre le message de notre mission mariste au monde.

Développer une meilleure communication interne et externe afin de cultiver un sentiment d’appartenance, de dépasser les frontières géographiques et existentielles, et de faire connaître la Mission mariste dans le monde entier.

La Commission a soutenu les efforts en cours du Bureau de Communication de l’Institut pour refléter notre vision d’être une famille mondiale et pour développer et accompagner de nouvelles façons de faire connaître notre mission mariste à tous les niveaux, en particulier dans les régions.

Un leadership au service de la mission mariste qui accompagne étroitement les responsables de la formation à la mission mariste pour le charisme

Promouvoir un leadership ouvert et qualifié des serviteurs pour faire face aux réalités émergentes dans notre Institut et dans notre monde.

Le leadership prophétique du serviteur est au centre du style de gouvernement et d’animation recommandé par le XXIIe Chapitre Général. Ce style de leadership nous invite à vivre consciemment notre service, dans n’importe quelle situation, avec la passion, la vision et le but que notre engagement dans la mission mariste revendique ou exige dans la réalité du monde d’aujourd’hui. À la lumière de cette conviction, la Commission a réfléchi sur les plans et programmes de formation possibles qui sont nécessaires pour former des « leaders du charisme » et pour accompagner et renforcer ce qu’il y a de meilleur en chacun de nous et mettre ces dons au service du bien commun.

L’engagement de la Commission

En regardant notre temps ensemble, les membres de la Commission se sont engagés à répondre aux appels du Chapitre et ont reconnu que  » …pour la vitalité et la viabilité de la vie et de la mission maristes, nous sommes appelés à être une véritable famille mondiale. L’interdépendance, plutôt que l’isolement et l’indépendance, doit devenir la nouvelle norme pour nous, Maristes. Nous sommes appelés à être des témoins de l’unité et de l’espérance.

Nous savons que les plans et les stratégies ne sont pas suffisants. Nous sommes appelés à la conversion, tant personnelle que collective. En tant que Maristes, nous devons être de vrais disciples, et nos communautés et nos efforts apostoliques doivent être des phares de lumière et le visage marial de l’Église au milieu du monde ».

Photos

RETOUR

De nouveaux horizons pour un modèle d'éduca...

SUIVANT

Les frères du post-noviciat de la région de...