21/Nov/2022 VANUATU

Présence mariste à Vanuatu

Le Vanuatu est un pays mélanésien d’Océanie et comprend environ 80 îles. Les Pères Maristes sont arrivés pour la première fois au Vanuatu en 1887. Quelques années plus tard, les Frères ont ouvert une école à Port Vila en 1905. En raison d’un certain nombre de facteurs, elle a fermé après seulement 8 ans. Les frères sont revenus en 1991 pour diriger un centre professionnel, le Centre St Martin De Porres à Lololima. Ce centre était géré par des frères de Nouvelle-Calédonie, principalement français. Ils se sont retirés en 2010.

Actuellement, quatre frères forment la communauté d’Espiritu Santo (ou simplement Santo). Trois sont nés au Vanuatu et un est originaire des îles Salomon. La maison des frères est située au  » Lycée et Collège Technique St Michel « , qui est une école diocésaine. Les frères sont impliqués dans l’enseignement, tant dans les sections académiques que techniques, l’administration, l’internat et les projets de développement de l’école. En 2020, la sauvagerie du cyclone Harold a détruit une grande partie de l’école et la maison des Frères. Avec l’aide de l’AMS et de la Province, l’école a été réparée et reconstruite, et une nouvelle maison des Frères a été construite.

Le Lycée et Collège Technique St Michel est une école mixte et un collège technique de la 7ème à la 12ème année, géré par le diocèse. Il comporte un volet académique et un volet technique. La section technique aide les élèves à développer leurs compétences afin qu’ils puissent trouver un emploi dans des domaines tels que la menuiserie, la mécanique, la cuisine, l’hôtellerie, la couture et l’entretien ménager.

Il est important de rappeler que la nécrologie de la Province mariste d’Océanie montre que plus de 60 missionnaires maristes, aujourd’hui décédés, ont travaillé dans la Région de Vanuatu.

Un groupe mariste existe sous le nom de Famille Mariste de Champagnat. Il est composé de Frères, de professeurs et d’élèves. Actuellement, 15 enseignants et plus de 60 élèves, garçons et filles, sont impliqués. Le but du groupe est d’approfondir l’esprit mariste et de renforcer la conscience et la vie spirituelles au sein de l’école. Le groupe fait également un travail de proximité avec les malades de la paroisse et des communautés locales voisines. Il se réunit pour la prière et aide à animer les messes dans la paroisse.

Contexte

La plus grande île du Vanuatu est Santo, que les premiers Européens, les Portugais, ont visitée en 1606. Dans les années 1880, la France et le Royaume-Uni ont tous deux revendiqué des parties de l’archipel et, en 1906, ils ont convenu de le gouverner conjointement sous le nom de Nouvelles-Hébrides. Après la Seconde Guerre mondiale, un mouvement d’indépendance s’est développé, et la République de Vanuatu a été fondée en 1980.

Les influences jumelles des langues anglaise et française restent très importantes aujourd’hui encore, tant dans la société civile que dans les églises du Vanuatu. Les habitants du Vanuatu sont appelés Ni-Vanuatu ou Vanuatuan. La devise du Vanuatu est : « Long God Yumi Stanap » (bishlemar) – « En Dieu, restons grands ».

RETOUR

XVIIe Journée de l’Éducateur Mariste de l...

SUIVANT

La Région d’Europe favorise la formation d...