14/Oct/2007 ALGéRIE

Présence mariste en Algérie

La présence mariste en Algérie date de l?année 1891. Elle se continue jusquau brutal assassinat du frère Henri Verges en 1994. Nous sommes revenus en Algérie le 8 septembre 2002. Après une période de discernement accompagnés par les supérieurs, nous avons décidé nous installer à Mostaganem, une ville de quelques 150.000 habitants sur la Méditerranée. Capital de Wilaya (Province) elle a un caractère agricole traditionnel, elle compte avec un petit port et une université.
Notre aspiration est incarner la vie et la mission mariste en Algérie et partager la vie et la mission de l?Église dans le pays. Pour cela nous nous efforçons à connaître mieux l?histoire et sa culture du pays, pour nous rap-procher au peuple algérien. Aussi, nous approfondissons notre connaissance sur l?Islam dans le but de rendre un meilleur service et établir un dialogue culturel et religieux.
Suivant notre charisme mariste nous cherchons les moyens pour accueillir et accompagner les enfants et les jeunes algériens, spécialement les plus pauvres. Dans le style de Marie, notre présence est simple, discrète et presque cachée.
Nous avons centré notre travail sur le SERVICE et lACCUEIL et la recherche des plateformes pour la ren-contre avec les jeunes algériens. Nous avons aussi une tache très importante : accueillir et accompagner les étudiants subsahariens chrétiens qui jouissent d?une petite bourse pour étudier à l?Université de Mostaganem.
Nos principales activités sont : l?aumônerie des étudiants chrétiens subsahariens, des Cours d?Espagnol à l?Institut Cervantès et chez nous, des cours d?informatique et de soutien scolaire pour le Français
Au sujet du dialogue islamochrétien nous pratiquons surtout « le dialogue de la vie » dans nos relations sim-ples et quotidiennes aves nos voisins et amis. Mais aussi nous avons eu des occasions plus formelles surtout avec la ?Zaouia Alaouia?, de Mostaganem.
L?aumônerie des étudiants chrétiens subsahariens est devenue très importante. Ils ont un grand besoin d?accompagnement et soutien parce qu?ils sont loin de son pays et culture et se sentent perdus comme chrétiens dans une écrasante majorité musulmane. Un frère est chargé de les accompagner. Une fois par semaine il y a une réunion pour leur proposer une formation humaine et chrétienne et pour partager la foi en célébrant l?Eucharistie ou en faisant une célébration de la Parole. On célèbre les anniversaires ou des célébrations im-portantes durant l?année. Pendant l?été ont organise des sessions de formation et de prière.
Nous nous sentons coresponsables de la mission de l?Église locale. Nous participons aux différentes commis-sions ou groupes d?animation pastorale du diocèse (Conseil de l?évêque, Conseil Pastoral, etc.).
Pour cette année qui commence nous avons le projet d?organiser une petite bibliothèque chez nous, avec un espace de travail pour les jeunes. Nous espérons pouvoir commencer bientôt.
La grande nouvelle pour cette année est la fondation d?une deuxième communauté en Algérie. Elle est déjà établie en Oran. Les Frères s?occuperont dans les bibliothèques au service des jeunes et a donner de cours d?anglais, français et espagnol. La nouvelle communauté est composée par les frères Michael Sexton, Jean-Louis Rognon et Germán Chaves. A la communauté de Mostaganem sont les frères Xema Rius, Jean-Louis Bosland et Arturo Chávez.
Et bien sur, nous continuons à considérer le Frère Alex, qui se trouve à Mataró pour de soins médicaux, comme membre de notre communauté algérienne. Nous le recommandons à vos prières.

RETOUR

Cérémonie académique...

SUIVANT

Il fut Assistant général pendant le mandat ...