09/Sep/2013 FRANCE

Présent et avenir de l?Europe mariste

La Rencontre européenne des frères ayant moins de 45 ans a eu lieu dans la maison de Champagnat, Notre-Dame de l’Hermitage, du 11 au 17 août dernier. Les participants étaient au nombre de 52. Parmi eux 46 avaient moins de 45 ans, pour la plupart des Espagnols, mais aussi des Portugais, des Italiens, un Belge, un Libanais, auxquels se sont joints le F. Allan (Philippin) et le postulant Arnaud (Français), de la communauté de l’Hermitage. Le F. Emili Turú, Supérieur Général, et le F. Antonio Ramalho, Conseiller général, ont participé à toute la rencontre. Certains frères ont été présents une partie du temps : Brendan Geary (Provincial d’Europe Centre-Ouest et président  de la CEM), Maurice Berquet (Provincial de l’Hermitage), Oscar Martín Vicario (Provincial de Compostela) et Moisés Alonso (Vice-provincial d’ « Ibérica »). Le Vice-provincial de « Mediterránea », Juan Carlos Fuertes, faisait déjà partie des frères plus jeunes.

Le thème central de la rencontre était : « Des cœurs jeunes branchés ». Et un point fort a été, en effet, l’extraordinaire « connexion » vécue par tous et entre tous, vrai signe de fraternité dans l’Europe d’aujourd’hui. Mais connexion aussi avec la réalité sociale du continent, de l’Église, de la vie religieuse, des centres maristes : un regard réaliste, empreint d’une espérance nourrie aux sources de l’Évangile et de notre charisme.

Le programme a été fort bien organisé par la commission préparatoire des participants eux-mêmes, choisis par la CEM (Conférence Européenne Mariste). Il y a eu des animations très créatives, des prières intenses et participées, des temps de loisir et un ‘pélé’ au Lieux Maristes.

Les nombreux moments de réflexion et de partage ont touché les principaux aspects de la réalité mariste, toujours d’une manière très vivante : notre vocation aujourd’hui et sa dimension mariale, notre identité dans l’Église, la vie communautaire, la spiritualité, les structures d’animation, la vitalité en Europe, notre internationalité, notre engagement vis-à-vis des enfants et des jeunes, surtout dans les nouvelles formes de pauvreté, la nouvelle relation avec les laïcs comme piste d’avenir…

Le F. Emili a animé deux moments essentiels de la réflexion ; il a posé de nombreuses questions et donné beaucoup de raisons d’espérance pour l’avenir. Il a invité le groupe à un temps de silence pour intérioriser les expériences vécues et les réflexions faites, préparant ainsi un moment ultérieur de dialogue ouvert. A la fin de la rencontre le F. Emili a dit que l’Europe peut être un laboratoire de ce qui arrivera, ou qui arrive déjà, dans d’autres parties d’un monde sécularisé. Un groupe de frères tel que celui-ci, avec tant d’énergies, peut et doit ouvrir des chemins. Et le F. Emili d’insister : « Participez activement et soyez créatifs ! Soyez pleinement des frères (cohérence vocationnelle). Soyez pleinement jeunes (‘dérangez’, faites part de vos rêves).

Parmi les moments de célébration les plus forts, il faut citer le 15 août, fête patronale de l’Institut, lorsque cinq frères ont renouvelé leurs vœux au cours de l’Eucharistie. L’atmosphère du lieu et l’extraordinaire accueil (et le témoignage) de la communauté de la maison de l’Hermitage ont grandement contribué à transformer la semaine en moments vécus de foi, de fraternité, de profond esprit mariste et de reprise de forces pour le chemin.

RETOUR

Retour au Centre...

SUIVANT

Construire la communauté depuis l?Hermitage...