02/Nov/2023 MAISON GĂ©NĂ©RALE

Projet Fratelli Maicao, une initiative en mode synodal des Maristes et des Lasalliens

Depuis plusieurs annĂ©es, les Frères Maristes et les Frères de La Salle unissent leurs forces, leurs volontĂ©s et leurs vies autour du Projet Fratelli “, ” un projet qui rejoint ce qu’il y a de plus authentique dans les vocations maristes et lasalliennes, c’est-Ă -dire la fraternitĂ© “, comme l’explique le Frère Ă“scar Vicario, membre du Conseil Fratelli. “Nos Fondateurs ont voulu des fraternitĂ©s au service des enfants et des jeunes pauvres, et c’est ce qu’est Fratelli qui rĂ©pond Ă  ce dont le monde d’aujourd’hui a besoin “, ajoute le religieux mariste.

Pour le Frère Carlos GĂłmez, Vicaire gĂ©nĂ©ral des Frères de La Salle, Ă©galement membre du Conseil de Fratelli, ” l’initiative de travailler ensemble s’inscrit d’abord dans les traditions de nos deux Instituts, mais aussi dans le contexte d’une Église qui nous invite aujourd’hui Ă  la synodalitĂ© “, car ” la synodalitĂ© signifiera toujours travailler ensemble, rĂŞver ensemble, vivre ensemble et, bien sĂ»r, construire la communion, qui est fondamentalement ce que l’Église doit montrer au monde “.

Les deux congrĂ©gations, les Frères Maristes et les Frères de La Salle, sont convaincues de la nĂ©cessitĂ© de ” cheminer ensemble dans des projets concrets ” qui rĂ©pondent Ă  l’appel du Pape François Ă  retrouver l’essence synodale de l’Église et Ă  se mobiliser en faveur des pĂ©riphĂ©ries existentielles.

Frères des migrants

D’oĂą l’engagement de crĂ©er des communautĂ©s avec des Frères et des volontaires des deux congrĂ©gations, pour rĂ©pondre Ă  la rĂ©alitĂ© des enfants et des jeunes en situation de migration, comme au Liban, oĂą le projet a commencĂ© il y a plus de huit ans, et maintenant, plus rĂ©cemment, Ă  Maicao, Ă  la frontière nord entre la Colombie et le Venezuela, oĂą les premiers pas sont faits sous la direction du Conseil de Fratelli et des Provinciaux des Maristes et des Lasalliens de la rĂ©gion.

https://www.youtube.com/watch?v=DNeTNDxXvXM

“Fratelli est un projet nĂ© des deux congrĂ©gations pour rĂ©pondre aux besoins Ă©mergents, surtout ceux des migrants ; c’est une expĂ©rience de partage de vie et de mission “, souligne le Fr. Valdicer Fachi, religieux mariste et membre du Conseil de Fratelli, qui souligne Ă©galement que “Fratelli non seulement revitalise la vie des Frères, surtout par la nouveautĂ© du travail, la mission partagĂ©e”, mais aussi “c’est quelque chose de nouveau qui naĂ®t dans l’Église, dans la vie religieuse, et en ce sens, il est prophĂ©tique tant dans les deux congrĂ©gations que dans l’Église”.

“Nous nous sommes rĂ©unis pour crĂ©er des projets Fratelli qui cherchent Ă  ĂŞtre en forte interaction communautaire avec les migrants “, souligne Sergio Leal, Frère de La Salle et membre du Conseil Fratelli, en prĂ©cisant que ” le projet Fratelli Maicao sert la population migrante vĂ©nĂ©zuĂ©lienne qui vit dans le nord de la Colombie, Ă  Maicao et dans ses environs “. LĂ , une communautĂ© composĂ©e de Frères de La Salle et de Frères Maristes s’est dĂ©jĂ  Ă©tablie.

Un rêve partagé

“Ce qui semblait ĂŞtre un rĂŞve : des Frères de La Salle et des Frères Maristes et des volontaires, vivant ensemble et travaillant au service de ces enfants migrants, est devenu peu Ă  peu une rĂ©alitĂ© “, dit le Frère Oscar Vicario plein d’espĂ©rance. “Fratelli est une inspiration divine pour que deux congrĂ©gations travaillent ensemble pour soutenir les tragĂ©dies humaines, essentiellement Ă  travers des projets Ă©ducatifs non scolaires pour les populations migrantes dans les situations complexes que connaĂ®t le monde”, ajoute le Frère Carlos GĂłmez.

“Maristes et Lasalliens apprennent Ă  vivre, Ă  s’unir, Ă  dĂ©passer les frontières. Pourquoi ? Parce que la rĂ©alitĂ© nous interpelle, l’Église nous interpelle, les besoins des enfants et des jeunes nous appellent Ă  ĂŞtre Ă  leur Ă©coute et pour eux, et Ă  avancer avec eux “, affirme le Frère Valdicer Fachi. C’est pourquoi ” parler de revitalisation pour nous, religieux lasalliens et maristes, implique de passer par des processus de conversion, et ces projets de Fratelli, tant au Liban qu’Ă  Maicao, ont un impact profond sur la vie non seulement des Frères, mais aussi des volontaires “, ajoute le Frère Sergio Leal.

RETOUR

L'Europe promeut la formation à l'identité ...

SUIVANT

Rencontre provinciale de la Commission de Vie...