09/Jun/2011 CANADA

Province mariste du Canada

La Province mariste du Canada a célébré le Chapitre provincial à la Maison de la Madone, les23, 24 et 25 mai de 2011. Le Fr Bernard Beaudin a été reconduit comme Supérieur provincial pour un second triennat.Par la même occasion le Chapitre a élu le nouveau Conseil provincial, qui est composée des Frères Réal C.-Jacques B.-Gérard B.-Yvon B.-Bernard B.-Réal S.-Marius F.

A travers le message envoyé par les capitulants aux frères et aux laïcs, le Chapitre, par la bouche du Fr. Bernard, invite à « se laisser envahir par l'esprit capitulaire, qui promeut pour toute la Province du  Canada, un temps d'espérance et de confiance dans l'avenir des terres nouvelles entrevues, et même atteintes. »

 Dans son message d’ouverture, le Fr. Bernard Beaudin, Provincial, nous adresse des propos résolument tournés vers l’avenir. Invités par nos confrères à réfléchir sur notre futur mariste, nous, les délégués au Chapitre provincial 2011, avons tenté de répondre aux vœux du XXIe Chapitre général qui nous invite à imiter Marie et à partir en hâte vers une terre nouvelle.

Mais comment interpréter cette hâte dans les conditions qui, actuellement, sont les nôtres? Oui, la Province vieillit. Oui, notre faire et notre pouvoir faire ont diminué et sont devenus pour plusieurs à peu près impossibles. Mais ce bilan très réaliste ne nous empêche pas de croire que notre « être » et notre pouvoir d’être » peuvent grandir à tout âge. « Un vieux pommier ne donne pas de vieilles pommes », disait un confrère lors des rencontres précédant le Chapitre.

C’est bien au présent que nous devons nous définir. Hier, les manières de vivre du frère, correspondaient au présent de l’histoire qui se définissait dans un contexte socioreligieux et culturel de cette époque. C’est aujourd’hui qu’on est une nouvelle manière d’être frère. Le suis-je ? Le sommes-nous ? Dans la pensée capitulaire, la nouvelle manière d’être frère est inclusive. Elle se définit en même temps que la vocation laïcale mariste.

Un chapitre est un temps de remises en questions. En acceptant le slogan « Un pas décisif vers une terre nouvelle », nous avons voulu signifier clairement que nous nous engageons personnellement à effectuer des remises en questions sérieuses qui sont bien différentes des rêves imprécis et qui n’obligent personne à rien. Autour des tables rondes, la parole de chacun et de chacune a été importante pour répondre au questionnement soulevé par une nouvelle terre à explorer et à cultiver au cours des prochaines années. Le Fr. Mc Kee nous a rappelé l’importance de la méthode du dialogue fraternel dans les rencontres, qui suppose l’écoute et qui permet de petits miracles pour la vitalité de la Province et de l’Institut.

Au-delà des discussions, le plus difficile reste à venir. Pour franchir la porte de l’avenir, la porte de l’inconnu, finalement pour entrer dans la terre nouvelle, il faut abandonner quelque chose qui nous est familier et combattre une routine destructive pour la vie communautaire et la mission. Dans son message de Pâques, le Fr. Supérieur Général disait : « En effet, pour que la naissance d’une nouvelle ère pour le charisme mariste soit possible, il faut accepter que quelque chose meure et nous engager dans un itinéraire de conversion personnelle et institutionnelle dans les prochaines années. »

Plus que jamais, nous devons « convertir »  nos manières de vivre et de penser. Marie et Marcellin nous y invitent. Nous avons confiance.

Dans sa lettre officialisant la nomination du Fr. Bernard Beaudin, le Fr. Émili Turú nous invite à suivre une démarche bien pratique, faite d’attention aux autres, d’ouverture audacieuse, de ressourcement avisé, d’encouragement… Il demande aux personnes responsables de l’animation de la Province « d’avoir la capacité de vision et de prise de décisions difficiles et osées pour un avenir meilleur… en poursuivant le chemin avec espérance, en tenant bien la main de Marie, celle que l’ange de l’Annonciation a ainsi rassurée : pour Dieu, rien n’est impossible. » Nous voulons signifier au Fr. Bernard notre collaboration la plus entière.

Finalement, nous n’oublions pas que nous formons, religieux et laïcs maristes, les pierres vivantes d’une communauté évangélique et prophétique ayant le Christ comme pierre angulaire. La variété des charismes et leur agencement en constituent toute la beauté et la richesse.

C’est en lien avec le XXIe chapitre général et résolument tournés vers une vision d’avenir, que nous voulons franchir un « pas décisif vers une terre nouvelle » en adoptant les résolutions suivantes autour des trois thèmes :

  1. Une vie consacrée nouvelle, enracinée fermement dans l’Évangile, qui promeuve une nouvelle manière d’être frère.
  2. Une relation plus étroite entre frères et laïcs basée sur la communion pour une plus grande vitalité du charisme adaptée au Canada.
    Signes d’une vie nouvelle en train de naître.
  3. Une présence fortement significative parmi les enfants et les jeunes pauvres.
    Voir le monde à travers les yeux des enfants pauvres.

_______________
M. Réginald Sauvageau
Secrétaire du Chapitre

RETOUR

Une chance pour se mettre jour en pédagogie,...

SUIVANT

DĂ©velopper de nouvelles structures de gouver...