15/Mar/2022 MAISON GéNéRALE

Conférence générale: Concevoir et générer le meilleur avenir possible

Conférence générale

« Nous nous sentons autour de tables pour dialoguer, partager, nous encourager, écouter et discerner« 

F. Hipólito Pérez – Région de l’Arco Norte

Il y a deux ans, à ces mêmes dates, se terminait de façon abrupte la rencontre des Provinciaux avec le Conseil général. La pandémie et ses effets dévastateurs devenaient une réalité complexe que nous devions affronter, unis avec toute l’humanité. À partir de ce moment, nous avons vécu des situations très douloureuses, difficiles et désolantes, qui affectait toute notre existence et le quotidien. Avec décision et en assumant les risques, le Conseil général nous a convoqués de nouveau afin de réaliser la Conférence général, fixée au milieu de la démarche d’un Chapitre général à l’autre.

Nous sommes venus nous rencontrer comme des frères pour un temps très important, significatif et plein d’émotion. Nous nous sentons autour de tables pour dialoguer, partager, nous encourager, écouter et discerner.

La Conférence générale nous invite à « Regarder au-delà… » presque 200 ans plus tard, de la même façon que Marcellin Champagnat et la première communauté de frères ont regardé, du haut des montagnes, la vallée baignée des eaux du Gier où ils construiraient l’Hermitage. Le F. Ernesto Sánchez, S.G., nous invitait dans son mot d’ouverture à vivre cet événement en développant un regard sensible, prophétique, global, inclusif et plein d’espoir. C’est-à-dire, réfléchir et générer, en accord avec le souffle de l’Esprit, en réponse à notre monde, le meilleur avenir possible pour la vie et la mission maristes dans ce moment de notre histoire.

Cette légende américaine exprime, de façon symbolique, ce à quoi nous aspirons en tant que leaders maristes : regarder au-delà…

Il s’agit d’une tribu indienne qui campait, depuis des temps immémoriaux, au pied d’une haute montagne. Son chef, gravement malade, appela ses trois fils et leur dit :

« Montez sur la montagne sainte. Celui qui me rapportera le plus beau cadeau me succèdera comme chef ». Un des fils lui rapporta une belle et rare fleur. Un autre lui rapporta une belle pierre multicolore. Le troisième dit au père : « Moi, je n’apporte rien. Du sommet de la montagne, j’ai pu voir de l’autre côté, de merveilleuses prairies et un lac cristallin. J’ai été tellement impressionné que je n’ai rien pu apporter; mais je suis devenu obsédé par ce nouvel emplacement pour notre tribu. » Et le vieux chef répondit : « Tu seras le chef, parce que tu m’as rapporté la vision d’un futur meilleur pour notre tribu.

Le parcours de ces premiers jours s’est vécu avec beaucoup d’authenticité, de fraternité et de ferveur. Nous avons abordé les sujets suivants : reprendre les appels du XXIIe Chapitre général, réviser notre style de gouvernement et approfondir la question du laïcat mariste et notre vocation de frères.

Avec un temps de synthèse, de silence et de retraite, à partir de l’idée des « des mains pour être frères » : ce qui touche mon cœur, ma vocation de frère et mon service à la Province, le soin de moi-même…, c’est ainsi que nous avons conclu cette première semaine de cheminement.

______________

F. Hipólito Pérez – Provincial d’Amérique Centrale et Coordonnateur de la Région de l’Arco Norte

RETOUR

Aborder l'avenir d'une nouvelle manière à N...

SUIVANT

Les Directeurs de Compostelle s’initient da...