12/Jun/2011 BRéSIL

Réseau Mariste de Solidarité et Semaine Mondiale du Jeu

Les éducateurs sont unanimes à dire que le jeu est une des principales formes d’expression des enfants. Ainsi donc, garantir de l’espace et du temps pour qu’ils jouent avec les amis, les parents ou seuls, est une condition essentielle pour leur développement. C’est pour renforcer le droit des enfants à jouer que le Réseau Mariste de Solidarité a organisé une série d’activités dans la Semaine Mondiale du Jeu (22-28 mai 2011).

Le Réseau Mariste de Solidarité, de la Province « Brasil Centro-Sul », maintient 28 Unités Sociales en activité dans les États de Paraná, Santa Catarina, São Paulo, Mato Grosso do Sul et au District Fédéral. Neuf d’entre elles travaillent dans l’Éducation au niveau de la Maternelle et prennent en charge 982 enfants de zéro à six ans dans les Centres Sociaux Itaquera, Ir. Justino et Robru, à São Paulo ; Lar Feliz, à Santos ; Santa Mônica, à Ponta Grossa ; Educacional Marista, à Curitiba ; Champagnat, à Cascavel ; Ir. Rivat, à Sambaia, District Fédéral et à ProAção (Programa de Ação Comunitária e Ambiental) Irmã Eunice Benato, aussi à Curitiba.

Pendant la Semaine Mondiale du Jeu, le Réseau a lancé la campagne « Droit à jouer », menée à bien avec le soutien du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF). La campagne prévoit la divulgation de dix initiatives pour promouvoir le droit à jouer, telles que « jouer n’est pas une perte de temps », « jouer apprend à respecter les autres » et « jouer permet aux enfants d’exprimer leur imagination et leur créativité ».

Selon la vision mariste de l’éducation et de la formation des citoyens, les jeux stimulent la créativité des enfants et contribuent au développement intégral. Le temps légitime de jouer est directement lié à l’enfance, moment de la vie où la fantaisie, le « raconte » et le « il était une fois » se renforcent. La Déclaration Universelle des Droits de l’Enfants (approuvée par l’Assemblée Générale des Nations Unies en 1959), art. 7, en même temps que le droit à l’éducation, souligne le droit à jouer : « L'enfant doit avoir toutes possibilités de se livrer à des jeux et à des activités récréatives, qui doivent être orientés vers les fins visées par l'éducation; la société et les pouvoirs publics doivent s'efforcer de favoriser la jouissance de ce droit. »

RETOUR

Brasil Centro-Sul...

SUIVANT

Province de l?Asie de l?Est...