07/Nov/2008 ARGENTINE

Structures d?animation et de gouvernement

Les frères du Conseil général et les Conseillers provinciaux du Brésil et du « Cono Sur » mettent aujourd?hui (30 octobre) l?accent sur l?animation et le gouvernement général de l?Institut et en particulier sur l?animation de ces régions. Les Conseils généraux élargis sont une excellente occasion pour une rencontre des responsables de l?Institut avec les responsables de chacune des régions. Le Conseil général a déjà commencé à donner les premières lignes d?élaboration de son rapport au 21e Chapitre général. Les résultats de la réflexion de ces jours-ci serviront d?introduction et d?appui à la demande de la Commission préparatoire à chaque Conseiller général de réfléchir à l?animation et au gouvernement de l?Institut. C?est dans cette optique que l?on a analysé les structures et les services créés par le Conseil général pour répondre aux mandats reçus du Chapitre.

Références

Pour favoriser la communion dans l?Institut, le Conseil général s?est appuyé sur les circulaires, lettres et écrits du Frère Seán et sur les contacts que les Conseillers en lien avec les Régions de l?Institut ont eu avec les Unités administratives, avec les régions et leurs responsables. Pendant ce mandat les Conseillers ont animé des retraites dans toutes les Unités administratives, ont effectué deux visites suivies d?un rapport à chaque Unité administrative, ont eu deux Conseils généraux élargis dans chaque Région, deux Conférences générales (2005 et 2007), ont élaboré des programmes d?orientation pour les nouveaux Provinciaux et Supérieurs de District, ont tenu des réunions avec les jeunes dans chaque région et ils ont participé aux Chapitres provinciaux et aux réunions régionales des Provinciaux. En outre, ont été créés des réseaux de frères et de laïcs comme par exemple, le Réseau international d?Universités maristes, les réseaux régionaux de mission et de spiritualité et les réunions régionales des Secrétaires provinciaux.

Le Conseil général a également suscité, par des réunions internationales, la réflexion et l?action sur des thèmes fondamentaux: Vocations, formation des frères et des laïcs maristes, scolasticat et gestion de la mission éducative. L?animation de l?Institut s?est manifestée à l?occasion d?événements comme l?Année des vocations, l?Assemblée internationale de la mission, l?Année de la spiritualité, un plan de discernement sur l?usage évangélique des biens et la convocation du Chapitre général. De même la mission de l?Institut s?est élargie par le projet Mission ad Gentes, la défense et la promotion des droits des enfants et des jeunes. La solidarité s?est développée dans l?Institut grâce à la création du Fonds du 20e Chapitre général, du Fonds de formation de l?Institut et par la création du Fonds FMSI Onlus. L?internationalité de l?Institut s?est renforcée grâce aux publications de FMS Message, de Nouvelles Maristes et par l?information donnée sur le site www.champagnat.org

Trois moments de réflexion

Nous avons d?abord réfléchi sur la manière dont sont perçues, dans les régions du Brésil et du « Cono Sur », les structures créées par l?Administration générale, les méthodes utilisées et les activités du Conseil général ; nous nous sommes informés de leur impact sur les Provinces ou les Districts afin de déterminer ce qui a bien fonctionné ou ce qui n?a pas produit les effets escomptés.

Dans un deuxième temps, nous avons observé les résultats de la régionalisation au Brésil et dans le « Cono Sur », de même que ceux de la Conférence interaméricaine des provinciaux (CIAP).

Le Chapitre général de 1993 a défini la régionalisation comme un processus par lequel les Unités administratives de l?Institut sont regroupées pour faciliter la coopération et la collaboration. La proposition fondamentale de la régionalisation, d?après le Chapitre, consiste à harmoniser l?aide qui est née dans l?Institut pour actualiser la fraternité internationale. A ce sujet, nous avons consulté les diverses instances et structures d?animation de cette Région.

La création de structures nouvelles a généré des fonctions superposées qui, au lieu de favoriser le gouvernement et l?animation, ont entraîné des disfonctionnements. La CIAP pense être un bon instrument de formation des frères Provinciaux, mais déplore le manque d?autres structures d?animation qui assurent l?application des décisions prises en collaboration avec le Conseil général.

Le troisième temps de la réunion s?est appliqué à valoriser ce qui fonctionne bien et à surmonter les insuffisances du fonctionnement actuel de la Région d?Amérique et de la CIAP, dans sa fonction d?animation de cette Région et de ses possibles contributions à tout l?Institut.

L?après-midi s?est terminée par un forum ouvert où l?on a surtout réfléchi sur le Réseau de la Spiritualité Apostolique Mariste qui a déjà douze ans d?existence. Nous avons eu des questions d?information sur le Projet ad Gentes. Le frère Luis García Sobrado a donné une vue d?ensemble de la réalité actuelle du Projet. Il a regretté de ne pouvoir donner de plus amples informations en raison de la discrétion qu?il faut garder sur les activités qui se déroulent dans certains pays d?Asie. Le Frère Luis G. Sobrado a profité de l?occasion pour faire une synthèse historique et statistique de ce qui s?est fait jusqu?à présent. Un autre thème sur lequel il y a eu des demandes d?informations a été celui des communautés mixtes de frères et de laïcs. La réalité est variée et il est difficile d?évaluer les diverses situations existantes. Nous avons également eu du frère Angel Medina une ample information sur les activités de la CLAR. Les frères ont aussi demandé une possible révision des Constitutions publiées en 1985 ; et enfin, ils se sont intéressés à la participation des laïcs au prochain Chapitre général. Il a été répondu qu?il n?y encore rien de décidé à ce sujet. Il faut espérer que la Commission préparatoire au Chapitre fera une proposition et que le Conseil général ou le Frère Supérieur général prendront la décision qui convient.

Messe avec l?Ă©vĂŞque de Mar del Plata

La journée s?est terminée autour de l?autel par la Messe présidée par Mgr Juan Alberto Puiggari, cinquième évêque du jeune diocèse de Mar del Plata. Dans son intervention, il s?est adressé aux frères pour les remercier de leur présence dans le diocèse et de leur activité éducative efficace. Le collège porte le nom de celui qui est considéré comme le Fondateur de la ville, Patricio Peralta Ramos, qui a demandé la présence des Maristes pour s?occuper des enfants de la ville nouvellement créée.

RETOUR

35 ans missionnaire au Pakistan...

SUIVANT

Une rencontre qui ouvre de nouvelles espéran...