10/Jul/2018 NIGERIA

Tendre la main pour le changement

La province du Nigeria a lancé une fondation appelée Fondation Solidarité Mariste (MaSoF), au Nigeria. La fondation a été lancée le 30 juin 2018 par le provincial, frère Vincent Abad et les membres de son Conseil.

Un comité de travail sur le mécanisme de fonctionnement de la fondation a été inauguré par le provincial au cours de la 9e session de planification stratégique du Chapitre provincial. Le comité a élaboré la première phase du mécanisme d’opération. Les membres du comité sont frères Henry (coordinateur), Christian Onu (secrétaire) et Ekene Osuji (membre).

La province du Nigeria avait été impliquée dans des projets de solidarité depuis sa fondation. Il est nécessaire d'harmoniser ces initiatives de solidarité sur une base de solidarité plus structurée pour une meilleure efficacité et une meilleure prestation de services.

De plus, l'organisme mondial mariste sous les auspices du Réseau de Solidarité Mariste International (MSIN), a estimé la province du Nigeria capable de faire fonctionner une base de solidarité autonome en raison de l'ampleur des entreprises de solidarité et des initiatives en cours dans la province.

Le nombre des pauvres, de marginalisés, d'enfants indigents d'âge scolaire profitant des écoles maristes et des écoles non-maristes, le Centre de réadaptation Hopeville, le Centre Nike pour les personnes handicapées, entre autres, sont des entreprises de solidarité en activité dans la province. Il y a un grand besoin de rassembler toutes ces initiatives de solidarité dans le cadre d'une fondation de solidarité pour une meilleure gestion et une meilleure efficacité.

Les objectifs de la Fondation sont les suivants:

  • Promouvoir l'éducation, la justice de solidarité et la paix
  • S'identifier avec les pauvres et les opprimés par la société
  • Soutenir l'autonomisation spirituelle et culturelle de la jeunesse et agir en solidarité avec les opprimés
  • Promouvoir les droits de l'homme et l'autodétermination
  • Développer et coordonner des stratégies de collecte de fonds qui répondront aux besoins de la solidarité provinciale
  • Coopérer et collaborer avec d'autres groupes de solidarité et d'autres organisations en vue du développement d'une culture de solidarité qui réponde aux gens qui vivent en marge.
RETOUR

Éducation supérieure et le charisme mariste...

SUIVANT

Lettre d?Alep No 33...