12/Sep/2006 BRéSIL

Un rêve possible

Du 25 au 30 août, à Mendes (Río de Janeiro), 22 représentants, frères et laïcs, se sont réunis de toutes les provinces d?Amérique (excepté le Canada qui n?a pu assister) pour la Rencontre continentale de la pastorale mariste des jeunes. Cette réunion importante a continué le travail des réunions précédentes. Elle avait été convoquée par l?Équipe de la mission qui dépend de la Commission de la mission du Conseil général ; les Frères Emili Turú, Juan Miguel Anaya et Ernesto Sánchez représentaient l?Administration générale.
À la fin de la réunion les participants ont rédigé une lettre ouverte que nous reproduisons ici :

Mendes, 29 aoû 2006
« Nous rejoignons les jeunes là où ils sont. » C 83

Chers frères et animateurs laïques de la pastorale mariste des jeunes en Amérique,
Le désir de répondre aux appels des jeunes de notre temps enflamme nos c?urs et nourrit le rêve de construire une civilisation de lamour. Mus par cet esprit qui nous a accompagnés tout au long de nos réflexions et analyses de la Pastorale des jeunes en Amérique, nous nous réunissons pour partager la réalité des jeunes de nos provinces et voir si nous pouvons créer une structure d?animation et d?organisation de la pastorale mariste des jeunes en Amérique.
Nous avons débuté notre rencontre par un long moment de partage sur la pastorale des jeunes dans nos provinces : ses succès, erreurs et manques perçus dans notre cheminement.
Nous avons bénéficié de la présence du Père Hilario Dick, si attentif au monde des jeunes et si passionné pour lui. Il a éclairé notre rencontre en réfléchissant sur la réalité, les défis, les nouveaux projets et les mouvements de jeunesse en Amérique latine. Le rôle des maristes dans la formation des jeunes en Amérique a particulièrement attiré notre intérêt.
En travaillant ensemble, nous avons découvert nos besoins communs et les avons regroupés en cinq défis qui nous incitent à vivifier notre pastorale des jeunes. Nous réalisons limportance d?assurer lanimation et laccompagnement des activités pastorales dans nos Provinces selon les personnes et nos ressources, et en harmonie avec la pastorale des vocations. Nous voyons le besoin de nous insérer chaque fois plus dans des milieux ecclésiaux et sociaux. Enfin, nous avons proposé la formation dune sous-commission de la Commission de la mission en Amérique afin de favoriser lorganisation et la coordination de notre action pastorale.
Nous avons apprécié l?expérience de cette rencontre fraternelle, la disposition des c?urs pour partager la diversité culturelle dans différentes langues, lexpérience de foi durant les moments de prière, la joie dun charisme commun et le désir sincère de contribuer à la formation des jeunes. Tous ces éléments contribuent à rendre ce rêve possible.
Nous sommes reconnaissants pour la chance d?avoir pu participer à ce moment si riche et si important pour les Maristes en Amérique.
Que Marie et Champagnat continuent de bénir notre mission dévangélisation des jeunes !

Avec un c?ur et seule mission,
Les frères et les laïcs qui ont participé à la rencontre

RETOUR

La santé de plusieurs frères hâte cet év...

SUIVANT

« Nos c?urs n?étaient-ils pas tout brûlant...