25/Jan/2020 EL SALVADOR

Une communauté de référence pour le monde universitaire est créée, composée de frères et de laïcs maristes

« Une Communauté de Référence, formée par des frères et des laïcs maristes, a commencé sa vie le 5 janvier, au Collège Mariste de San Alfonso, au Salvador. Le frère Gregorio Linacero Melón, coordinateur de solidarité de la province d’Amérique centrale et membre de la Commission internationale de Mission, explique en quoi consiste cette communauté et quel est son défi.

____________

« La communauté qui vient d’être créée au Collège de San Alfonso est classée comme une « communauté de référence », où il y a des frères et des laïcs qui ont l’intention de travailler ensemble et de repenser la présence des jeunes étudiants universitaires, mais qui ont pour but la pastorale de la jeunesse, particulièrement orientée vers les jeunes.

La communauté est composée de frères et de laïcs qui occupent les locaux précédemment utilisés par la communauté des frères du Collège San Alfonso. Chacun des frères a une mission différente et travaille dans des lieux différents. Les jeunes sont des étudiants universitaires et certains d’entre eux ont un certain type de travail. Mais leur mission – frères et laïcs – est de servir de soutien, de contribuer à la pastorale des jeunes, à l’évangélisation, en particulier à travers la communauté de Remar et les groupes de jeunes.

Deux Sœurs Maristes, María Laura Soto et Daisy Contreras, font partie de cette communauté : Les Frères Maristes Luis Guardado, Juan Antonio Sandoval et Óscar Laso. Les jeunes étudiants universitaires laïcs Marcela Pira et Max Cubas et la communauté de Remar. Par contre, Luisa Drummond (Guatemala), ne sera présente qu’en tant que volontaire pour un an.

Cette communauté est confrontée à un double défi. D’une part, ils lancent une communauté de référence, ce qui est nouveau, car c’est la première fois qu’elle se vit dans cette optique, car bien que nous ayons eu des communautés mixtes avec des étudiants universitaires, ils n’avaient pas l’intention d' »être une communauté de référence ». Il s’agissait simplement d’une communauté mixte.

Et le deuxième défi est précisément de repenser notre présence – avec les jeunes universitaires -, la projection de comment nous devons être comme Maristes, frères et laïcs, en référence à ce processus de pastorale des jeunes, dans les différentes étapes du processus universitaire. Il s’agit d’un nouveau projet.

L’idée est que ces huit personnes doivent vivre non seulement comme une communauté mixte, mais aussi comme une communauté de référence. Et d’une certaine manière, les membres se rassembleront, seront attentifs à certaines activités provinciales existant dans le pays et les coordonneront. C’est-à-dire qu’elles sont une référence pour le monde universitaire et qu’elles font partie de notre groupe de jeunes ».

RETOUR

UMBRASIL célèbre ses 15 ans en soulignant l...

SUIVANT

Lavalla200> Syracuse – CIAO célèbre son p...