24/Juil/2020 TIMOR ORIENTAL

Une nouvelle communauté naît à Lautém

Les Frères Maristes sont présents au Timor Oriental depuis l’an 2000. En 2013, la Province d’Australie a proposé à UMBRASIL d’envoyer des éducateurs (frères et laïcs), dans le but d’ouvrir une nouvelle école mariste au Timor Oriental, une initiative appuyée par le gouvernement de ce pays. En 2018 sont arrivés les frères Manoel Soares (Brésil Centre-Nord) et João Batista Pereira (Brésil Centre-Sud). Pendant que se planifiait le projet, les deux frères se sont joints à d’autres maristes pour aider dans le domaine de l’éducation à l’Institut Catholique (frère Manoel) et à la formation des candidats à la vie religieuse (frère João Batista). Finalement, le 4 juillet, les deux frères ont pu inaugurer la nouvelle communauté à Lautém, où naîtra une nouvelle école sur un terrain acheté il y a quelque temps. Le F. Manoel nous raconte les débuts de l’expérience communautaire à Lautém.


« Une des premières propositions qui faisait partie du projet de construire une école au Timor Oriental par la Province d’Australie était que les frères missionnaires puissent vivre à Lautém, au presbytère, avec le Père Joaquim : celui-ci a joué un rôle important dans la recherche d’un terrain pour la construction de l’école. Cependant, le presbytère n’avait pas assez de chambres pour loger deux ou trois frères de façon permanente.

Il y avait, à côté du presbytère, une autre maison, mais dans des conditions très précaires. Quand le Provincial d’Australie, le frère Peter Carroll, a visité Lautém, il a constaté les conditions inadaptées de cette construction et a autorisé que se fasse une restauration générale pour accueillir la future communauté mariste. La nouvelle structure compte six chambres, une grande salle, un réfectoire et une cuisine.

Le 4 juillet de cette année, les frères João Batista et Manoel Soares ont pu faire leur première expérience communautaire dans cette nouvelle résidence : celle-ci appartient à la paroisse de Lautém, mais elle a été mise à la disposition de la Province d’Australie pour une période de sept ans.

Ce n’est pas encore une communauté définitive, étant donné que les deux frères continueront leurs activités à Baucau au cours du deuxième semestre de 2020. Le frère João poursuivra son travail de formation avec les aspirants, et le frère Manoel continuera d’enseigner le portugais à l’Institut de Formation des Enseignants, au moins jusqu’à décembre de cette année. Cependant, la nouvelle maison permettra, tant aux frères qu’aux aspirants, de s’y rendre, durant les fins de semaine, pour y faire du travail pastoral avec les jeunes de cette communauté paroissiale. »

RETOUR

Les principaux acteurs des écoles maristes s...

SUIVANT

Une université mariste citée comme l’une ...