10/Nov/2008 MEXIQUE

Une rencontre qui ouvre de nouvelles espérances

Le frère Supérieur général et son Conseil ont convoqué les Conseils provinciaux de l? « Arco Norte », à Guadalajara, Mexique, du 5 au 9 novembre 2008. La rencontre s?est tenue à la Quinta San José, maison située dans le quartier Las Pintas de Arriba, faisant partie de El Salto (Jalisco).

Cette rencontre, qui avait déjà été annoncée lors de la Conférence générale de Sri Lanka en 2005, a été convoquée à la fin de la seconde visite du Conseil général à la région de l? « Arco Norte ». Y ont participé les Conseils provinciaux du Canada, États-Unis d?Amérique, Mexique Occidental, Amérique Centrale et Norandina, qui forment la région appelée « Arco Norte ».

Mots d?accueil et d?ouverture par le F. Seán

Après les paroles de salutation des Frères provinciaux du Mexique, Víctor et Fernando, le F. Seán Sammon a souhaité la bienvenue aux participants à la rencontre. Il a insisté sur le fait que pendant cinquante ans on a travaillé intensément à la rénovation de l?Institut. Petit à petit a surgi une nouvelle génération de frères, née après Vatican II, qui doit prendre le flambeau et guider ceux qui vont construire l?avenir. Le F. Seán a insisté sur le rôle de la formation de leaders. « C?est un forum, a-t-il dit, pour partager le soucis du leadership local avec l?Administration générale. » Et le Supérieur général de conclure en souhaitant que Marie et Marcellin soient des compagnons de chemin et une source de créativité pour les nouveaux leaders.

Ensuite le F. Pedro Herreros a présenté les objectifs de la rencontre : 1) Évaluer globalement les lignes d?action arrêtées lors du Conseil général élargi de Maryknoll (2004) et de Guatemala (2005). 2) Découvrir ensemble la région de l? « Arco Norte » à partir des six Provinces qui la composent. 3) Discerner les appels de Dieu pour bâtir ensemble l?avenir de l? « Arco Norte » en assurant les prochains pas en vue de garantir la vitalité de la région. 4) Réfléchir ensemble, à la lumière de l?Administration générale actuelle, au sujet de possibles structures d?animation et de gouvernement au niveau général et régional en vue du prochain Chapitrre général.
Ces objectifs ayant été précisés, on a motivé l?évaluation globale du chemin déjà parcouru en rappelant l?histoire de cette région mariste. Les premiers pas ont été faits à l?occasion de la Conférence Latino-américaine des Provinciaux (CLAP). La CLAP s?est structurée en trois régions : Arco Norte ? avec 6 Provinces -, Brésil ? avec 6 Provinces ? et Cono Sur ? avec 4 Provinces et 2 Districts. Chaque région s?est donné des structures propres. A l?occasion de la 10e rencontre, tenue à Los Teques (Venezuela) en 2004, il a été décidé de créer la Conférence Interaméricaine de Provinciaux (CIAP). Lors de sa première rencontre, tenue a Sri-Lanka en 2005 à l?occasion de la Conférence générale, a été créé le nouvel « Arco Norte », qui comprend le Canada et les États-Unis.

Motivation de la régionalisation

Le thème principal de la rencontre est la régionalisation, c?est-à-dire la collaboration entre les Provinces. Le refrain du chant qui a ouvert la prière du matin répétait : « Me voici, Seigneur ». Le F. Peter Rodney s?est servi de ces paroles pour motiver la réflexion du premier moment de la rencontre : « Moi aussi je suis là, comme membre de la région. Où est-ce que je me situe ? Quelle est ma place dans la région? »
L? « Arco Norte » est une région qui commence. C?est la première fois où se trouvent ensemble les Conseils provinciaux des 6 Provinces. Il est important de rappeler le chemin parcouru jusqu?à nos jours. Le Chapitre général de 1993 avait défini la régionalisation comme le processus par lequel les Unités administratives de l?Institut se mettent ensemble pour s?entraider. Il faut articuler le processus de participation surgi dans l?Institut et aboutir ainsi à la « fraternité internationale ».

Le 20e Chapitre général a fait quelques recommandation aux groupes de Provinces : 1) Que celles d?une même zone s?unissent pour commencer ou poursuivre quelque projet missionnaire « ad gentes ». 2) Que quelques Provinces ensemble, en dialogue avec le Conseil général, puissent engager des projets de mission mariste, avec des structures propres. 3) Que soit facilitée la mobilité des frères d?une Province à une autre en vue d?impulser des projets de solidarité, d?évangélisation et d?éducation.

Le F. Luis García Sobrado, animateur de la session, a exposé des critères issus de la réflexion du Conseil général : 1) Fraternité et esprit de famille, aspects appelé autrefois « solidarité interne ». 2) Partage des ressources – personnes et moyens. Au niveau de l?Institut on partage plus facilement les ressources matérielles que les personnes. 3) Internationalité. Il faut se situer dans une monde de plus en plus international. Nous ne saurions grandir simplement avec des structures locales, comme celles de l?économie et de la formation. Ceci suppose la mobilité des frères et bientôt celle des laïcs. 4) Nécessité urgente de travailler en réseau dans la propre Province et entre les Provinces. Il nous faut un réseau qui harmonise l?animation du Conseil général et celle des Provinces. Et F. Luis de conclure : « la région de l? « Arco Norte » est le fruit d?une histoire, mais les réponses aux besoins de la région restent ouvertes. »

Après ces paroles de motivation, a démarré un travail en groupe à partir de deux questions : de quelle manière ces quatre valeurs sont-elles significatives pour notre Province ou Région ? Quelles autres valeurs estimons-nous importantes pour les Provinces ou pour la Région ? Parmi d?autres réactions, il a été dit : « C?est un beau rêve, mais s?il est tellement beau, pourquoi les deux Province du Mexique ne se sont-elles pas unies ? Un autre souci est celui de dynamiser tant de frères âgés des Provinces dans la perspective de la régionalisation. D?autres ont demandé : « Quelle est la raison de la régionalisation ? Deux réponses ont été données : a) la régionalisation doit être au service du Christ et de la mission. b) Les Provinces de l? « Arco Norte » ont réparti leurs richesses de manière très différente. Par exemple, certaines possèdent une bonne organisation au niveau éducatif, d?autres pas ; les vocations et la jeunesse abondent dans certaines Provinces ; dans d?autres, c?est la disette ; telle Province a de l?argent, telle autre en manque. Comment partager la richesse et nous soutenir mutuellement ? Tel serait le c?ur de la régionalisation. Les difficultés viennent de la forte autonomie des Provinces. D?un autre côté on constante qu?il y a certains projets au niveau de la Province, de la région ou de l?Institut, qui ne s?harmonisent pas mais qui s?imbriquent, ce qui peut créer des conflits.

Revisión des accords de Maryknoll et de Guatemala

Les travaux de l?après-midi ont commencé par la révision des lignes d?action définies lors des rencontres du Conseil général avec les Conseils provinciaux de l? « Arco Norte » à Maryknoll (2004) et à Guatemala (2005). Deux questions ont été posées : a) Qu?est-ce qui nous semble positif dans le chemin parcouru jusqu?à maintenant ? b) Quelles leçons tirer pour l?avenir en révisant notre fonctionnement comme région ?

Certains petits pas ont semblé très positifs : la création d?une nouvelle communauté mariste internationale au Canada, les CIR, les rencontres de jeunes frères, les rencontres de pastorale des jeunes et de pastorale des vocations, et celles de formateurs qui ouvrent de nouveaux horizons. Il est aussi question des mesures prises pour la formation initiale et permanente, la conscience de l?internationalité et le dynamisme apporté par les rencontres internationales.

À l?avenir il faut créer des structures pour coordonner la régionalisation et pour en accompagner les processus, apprendre à harmoniser des initiatives et à élaborer un calendrier pour les réunions internationales. Il est suggéré que quelqu?un se porte volontaire pour coordonner les rencontres qui seront organisées dans la région afin de conserver la mémoire historique et faire le suivi des accords.

Ainsi se termine un premier grand moment de cette assemblée qui s?est tournée vers le passé. Le reste de l?après-midi est consacré à l?étude de la réalité des Provinces par le biais d?un document où sont recueillies de données statistiques de chacune des Unités administratives de la Région.

Participants à la rencontrePhotos

« USA » : John Klein, John McDonnell, Michael Sheerin, Robert Clark, Hank Hammer, Patrick McNamara, Ben Consigli.

« México Central » : Fernando Mejía Pérez, Ricardo Reynoso Ramírez, Ignacio Sánchez Guillén, Miguel Ángel Espinosa Barrera, Javier Francisco Salcedo Camarena, Marco Antonio Soto Sánchez.

« México Occidental » : Víctor Manuel Preciado Ramírez, Manuel Franco Jáuregui, Oscar Domínguez Rodríguez, Enrique Escobar Zúñiga, Luis Enrique Rodríguez Santana, Oscar Becerra García, Javier López Godina Barajas,

« Canada » : Bernard Beaudin, Gaston Robert, Yvon Bédard, Jean-Denis Couture, Marius Fournier, Roger Guertin, Réal Sauvageau.

« Norandina » : Laurentino Albalá Medina, César Augusto Rojas Carvajal, Crescenciano González Alonso, Mariano Morante Montes, José Luis Sebastián Martinez, José Ignacio Rodríguez García.

« América Central » : Hipólito Pérez Gómez, Luis Carlos Gutiérez Blanco, Fernando Rodríguez Gómez, Marco Antonio Vargas Berganza, Carlos Rafael Vélez Cacho, José Roberto Linares Contreras.

RETOUR

Actes commémoratifs dun anniversaire...

SUIVANT

Le Conseil général élargi avec les Provinc...