08/Fév/2020 BRéSIL

Vivre dans une communauté mixte et internationale dont la mission est d’accueillir les pèlerins maristes des cinq continents

Heloisa Afonso de Almeida Sousa, de la Province du Brésil Centre-Nord, a fait partie de la communauté de Notre-Dame de l’Hermitage, en France, depuis avril 2016 jusqu’à décembre 2019. Actuellement de retour dans sa Province, elle nous partage son expérience.


En juillet 1993, je suis venue, pour la première fois, à l’Hermitage et aux lieux maristes. À cette occasion, j’ai été étonnée de la grandeur et de la simplicité du travail de Marcellin Champagnat. À d’autres occasion, j’ai refait la « Route Champagnat », mais avec une plus grande connaissance du Patrimoine Spirituel Mariste et grâce à l’expérience de formation des Frères et des Laïcs dans ma Province, dans les autres Provinces du Brésil et en Amérique Latine.

De 1997 à 2001 – en tant que coordonnatrice de la Pastorale dans l’ancienne Province de Río de Janeiro – je fus responsable de CEFORMAR, un cours de formation mariste pour laïcs et laïques, avec la participation de Frères; des maristes des Provinces du Mexique Central et de l’Amérique Centrale étaient également présents à ce cours. Dans une démarche d’un mois, 9 groupes se sont rencontrés à Belo Horizonte, dans un pensionnat, autour d’un programme interactif, de réflexion, de prière, d’activités et de fraternité. Une grande expérience de formation conjointe et de vie partagée.

Durant 14 années, j’ai travaillé comme responsable de la Direction du Centre d’Études Maristes, une institution consacrée au Patrimoine Mariste, ce qui m’a permis de collaborer comme facilitatrice à des rencontres et à des cours de formation mariste et de faire partie des Commission du Patrimoine d’UMBRASIL et dans ma Province du Brésil Centre-Nord.

En 2012, je fus nommée par le Supérieur général comme membre de la Commission Internationale du Patrimoine de l’Institut mariste. Je fus la première laïque à participer au travail de la Commission, ce qui m’a demandé un temps d’apprentissage, de travail intense dans la production des Carnets Maristes et des volumes de l’Histoire de l’Institut publiés récemment. Durant deux mandats, j’ai pu contribuer directement au maintien de la richesse patrimoniale et spirituelle mariste dans tout l’Institut.

L’invitation à participer, en tant que volontaire, à la Communauté renouvelée de l’Hermitage a signifié, pour moi, une agréable surprise dans ma vie! En avril 2016, après trois ans de réflexion, d’entrevues, d’échanges avec le Frères et ma famille, je suis arrivée à St-Chamond, à la maison de Marcellin et de la Bonne Mère, la maison de tous les maristes : laïques, laïcs et frères. Un contrat jusqu’à décembre 2017 fut alors signé, et il fut ensuite renouvelé jusqu’à décembre 2019.

Actuellement, de retour dans mon pays, je remercie Dieu pour l’inoubliable expérience que j’ai vécue à la « Maison d’accueil Notre-Dame de l’Hermitage », dans une communauté mixte et internationale, dans une mission d’accueil des pèlerins maristes des cinq continents. Je suis également reconnaissante pour l’accueil et la bienvenue des Frères Provinciaux de l’Hermitage, le F. Maurice Berquet et le F. Père Ferré, de même que pour l’accord des Supérieurs généraux : le F. Emili Turú et le F. Ernesto Sánchez.

Vivre avec de « merveilleux compagnons » en communauté signifie partager ses propres richesses et pauvretés et celles des personnes avec qui nous vivons. J’ai eu l’occasion de partager la vie, les travaux, les temps de prière et de loisirs avec des personnes de six pays différents. Des moments agréables d’organisation de la vie communautaire, d’accueil des pèlerins de différents pays du monde, de planification hebdomadaire des activités de la Maison. Une expérience d’internationalité très concrète où se vivent l’internationalité et l’interculturalité!

Monotonie? Jamais! Tout le contraire : vie dynamique, tant au niveau des événements planifiés que des innombrables rencontres improvisées et d’accueil des groupes et des personnes! Tout cela m’a fait du bien!

Durant mon séjour ici, je fus accueillie par deux Frères supérieurs de la communauté, hommes d’une grande richesse humaine et spirituelle. Les Frères Xavi Barceló et Maurice Berquet : ils furent mes amis, mes conseillers, mes « animateurs » dans la vie mariste avec toutes les implications que cela implique. Je les remercie très sincèrement pour l’accueil, l’appui fraternel, les détentes communautaires, le leadership et la délicatesse avec lesquels ils dirigent et ont dirigé la Communauté. La vie de chaque Frère a été, pour moi, une présence de Dieu qui m’appelle et me met au défi de croître dans la vie en tant que personne, que Disciple du Dieu de la Vie! Je rends grâce à Dieu pour le témoignage de la vie consacrée mariste, pour le sentiment de fraternité, de service gratuit, d’amour des personnes : tous de « merveilleux compagnons »!

La mission d’accueillir des pèlerins et de les accompagner dans les lieux maristes est un moment rempli d’échanges d’expériences où l’on partage la vie mariste, où l’on vit des rencontres avec toutes les Provinces. Je suis surprise du nombre d’anciens et anciennes élèves, de professeurs et de familles qui arrivaient spontanément pour avoir un moment de prière et de ressourcement dans leur vie en lien avec saint Marcellin Champagnat.

Le contact avec les volontaires – hommes et femmes qui appuient la communauté grâce à un service à longueur de semaine, que ce soit pour répondre au téléphone ou assurer la maintenance des jardins ou du verger – fut une belle occasion de découvrir le cœur des personnes qui nous entourent, d’avoir un contact avec la culture et le cœur du peuple français. J’ai beaucoup appris et beaucoup partagé avec ces personnes si engagées et si attachantes! Elles ont toutes profondément marqué ma vie.

L’occasion de vivre avec les Frères Maristes, les laïques et les laïcs de la région, de même qu’avec monde mariste, a renforcé mon projet d’être au service de la Mission mariste, peu importe où je serai.

Laïcs et laïques maristes, vous qui sentez dans votre cœur le désir de vivre une expérience communautaire au service du charisme mariste et un désir de croissance dans la spiritualité de saint Marcellin Champagnat et de ses disciples dans cette terre sacrée de l’histoire de l’Institut, n’hésitez pas! Mettez-vous en contact avec les Frères! Vivre dans la communauté de l’Hermitage est un cadeau que rien ne peut remplacer! C’est un cadeau de Dieu et de la Bonne Mère qui éclairera toute une vie! Pour moi, ce furent trois années et huit mois d’enrichissement spirituel, de bonheur, de défis et de difficultés, mais aussi de beaucoup de vie! Ça vaut la peine de risquer!

___________________________

Heloisa Afonso de Almeida Sousa – Brésil Centre-Nord

RETOUR

Le projet « Fratelli » continue de travaill...

SUIVANT

Communauté internationale LaValla200> à Tab...