2021-04-20 CANADA

Info Conseil – Vol. 14 No. 02 – Avril 2021

Province du Canada

Info Conseil – Vol. 14 No. 02 – Avril 2021

« LE DON DE LA FIDÉLITÉ – LA JOIE DE L’ESPÉRANCE »

Pour la réflexion de ce mois je vous partage une partie du document « Le don de la fidélité – La joie de l’espérance ». C’est un document qui a été publié en début de 2021 par « La Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique ». La section en question s’intitule « La dimension communautaire – Un style accueillant ». Bonne réflexion !
# 60 — La première conséquence (de la vie communautaire) concerne la capacité d’auto-transcendance, car la conscience des limites est un appel à regarder au-delà des faits douloureux. L’expérience des abandons oblige les personnes à réorganiser leur propre style relationnel, sachant que « l’unité qu’elles doivent construire s’établit au prix de la réconciliation ». Cela est possible sur la base d’une vision commune de la vie comprise comme une occasion précieuse de redécouvrir la continuité du projet de Dieu, même dans la variabilité des situations qui se vivent.
Une deuxième conséquence concerne l’attention que les personnes se prêtent les unes aux autres. « Dans une communauté fraternelle, chacun se sent co-responsable de la fidélité de l’autre ; chacun contribue à ce que règne un climat serein de partage de vie, de compréhension mutuelle, d’aide réciproque ; chacun est attentif aux moments de fatigue, de souffrance, d’isolement, de démotivation du frère ou de la soeur ; chacun offre son soutien à celui qu’attristent les difficultés ou les épreuves ».
Une troisième conséquence, qui a un caractère plus affectif, concerne l’expérience émotionnelle du groupe. En effet, les personnes peuvent faire l’expérience du passage de l’insécurité à un style d’appréciation mutuelle aimante s’ils redécouvrent la valeur éducative de l’amour fraternel. Ce n’est qu’ainsi qu’ils pourront établir des relations où tous se sentiront appelés à « être responsables de la croissance de l’autre, ouverts et disponibles pour recevoir le don de l’autre, capables d’aider et d’être aidés, de remplacer et d’être remplacés ».
Cette réciprocité authentique, fondée sur l’exemple de Jésus, aidera les membres de chaque communauté religieuse et de chaque réalité de vie consacrée à redécouvrir ce climat de confiance qui les encourage à prendre des risques dans leur manière d’aimer, redécouvrant dans la vie fraternelle le sens d’une communion qui renforce le coeur et vainc la peur des incertitudes. Dans la certitude que, même en ces temps difficiles, « l’amour du Christ diffusé dans les coeurs pousse à aimer les frères et les soeurs jusqu’à assumer leurs faiblesses, leurs problèmes, leurs difficultés ; en un mot jusqu’à se livrer soi-même ». (CIVCSVA, Instruction La vie fraternelle en communauté, 2 février 1994).

Gérard Bachand, fms, animateur provincial

Télécharger Info Conseil

PREV

Madres de alumnos de la Escuela Marcelino Cha...

NEXT

Christ Life 103...