25/Mai/2022 TIMOR ORIENTAL

Le Collège des enseignants maristes de Bacau organise une cérémonie d’adieu pour l’un de ses fondateurs

Plus de quatre cents membres du Marist Teachers’ College de Bacau (Timor oriental) se sont réunis le 7 mai pour organiser une cérémonie d’adieu en l’honneur de Margie Beck, vice-directrice du Collège depuis plus de vingt ans, arrivée au Timor-Leste en 2002 à l’invitation du directeur fondateur, le Frère Mark Paul.  Margie se prépare maintenant à rentrer en Australie. Elle laisse derrière elle un héritage impressionnant qui lui a valu d’être décorée de l’Ordre d’Australie en octobre 2020, remis par l’ambassadeur d’Australie au Timor, Peter Roberts, d’être co-auteur de plusieurs livres sur l’éducation au Timor-Leste, d’avoir écrit dans des revues publiées à Hong Kong et d’avoir préparé 16 cérémonies de remise de diplômes pour plus de 800 étudiants.

Avec le Frère Mark Paul, le Frère Tony d’Arbon et ses collègues de l’ACU, Margie, laïque mariste, a été l’une des premières à aider à la création et à l’établissement du Collège catholique des enseignants à Bacau. Il a été officiellement ouvert en octobre 2003, en présence de l’évêque local, Mgr Don Basilio do Nascimento, du président, Xanana Gusmão, et du premier ministre, Mari Alkateri, et a reçu le titre portugais d' »Instituto Católico para a Formação de Professores » – bien que les gens, à l’époque et aujourd’hui, s’y réfèrent souvent simplement comme « Marista ».

Cérémonie d’adieu

Après la prière d’ouverture du Padre Avelino Lemos, directeur de l’éducation catholique du diocèse de Baucau, et représentant de l’administrateur du diocèse, Padre Alipio Pinto Gusmão, le Frère Peter Corr, président de la Fondation Mariste et responsable de la communauté mariste, a prononcé le discours de bienvenue et s’est concentré sur le grand engagement de Margie dans la mission mariste au Timor.

Le Frère Paul Gilchrist, Directeur de l’Institut, a ensuite pris la parole au nom du personnel et des étudiants et a parlé de l’incroyable générosité et gentillesse de Margie envers les gens. En plus de sa contribution considérable à la vie académique de l’Institut, Margie a également été le médecin de l’établissement, la coordinatrice de l’hospitalité et l’assistante sociale.

Après avoir remercié tout le monde pour leur affection, Margie a également exprimé sa grande satisfaction d’être à l’avant-garde de la mission mariste au Timor-Leste, qui a commencé lorsque les premiers frères sont arrivés à Baucau, quatre mois seulement après l’indépendance, en septembre 2002.

« Adjointe loyale de quatre directeurs, les Frères Mark Paul, Fons Van Rooij, Peter Corr et Paul Gilchrist, Margie a été la pierre angulaire sur laquelle l’Institut a été construit. Nous félicitons et remercions Margie pour tout ce qu’elle a donné à l’Institut et à la Mission Mariste. Nos meilleurs vœux et notre gratitude l’accompagnent », a déclaré le Frère Paul Gilchrist.

RETOUR

Ouverture de l'Année des Vocations Maristes...

SUIVANT

Course solidaire des écoles maristes sud-afr...