Lettres de Marcellin 338

Marcellin Champagnat

1840-05-03

A la lettre du mois précédent, (L. 355) Monsieur le curé de Tence a dû répondre rapidement, montrant Iimpossibilité pour la commune de Tence de faire ce que Craponne a pu réaliser. M. Champagnat fait répondre quil citait Craponne simplement comme exemple et montre ce que Ion pourrait faire à Tence. Il faut croire que ces propositions ne convenaient pas, puisquen octobre suivant les Frères du Sacré-C?ur sétabliront à Tence jusquen 1903, reprendront cette école en 1917 pour la quitter définitivement en 1938. Cest alors seulement que les Frères Maristes vont prendre la relève. Ils y sont encore à ce jour.

Monsieur le Curé,

En vous insinuant que les conditions passées avec Craponne pourraient servir de base à larrangement que nous avons à prendre avec la commune de Tence, nous navons pas prétendu quelles seraient entièrement les mêmes.

La ville de Craponne a offert un local propre à recevoir un grand nombre de pensionnaires avec un mobilier suffisant pour cela. De plus, létablissement se trouve en position den avoir un grand nombre. La commune de Tence ne nous offrant pas les mêmes avantages, il est essentiel de modifier pour elle les conventions faites avec Craponne.

1º Nous ne pouvons pas mettre à Tence moins de quatre Frères;

2º Il est essentiel, en conséquence, que la commune sengage pour un traitement annuel de 1.600 francs;

3º Quelles nai rien à prélever sur les caméristes sil y en a quelques uns, ni sur les enfants des paroisses voisines sil sen présentent;

4º nous ne voyons pas que létablissement puisse aller: les écoles ne sont pas gratuites, au moins en partie, selon que nous vous lavons expliqué dans notre dernière lettre.

Il est important que nous nous entendions sur ces divers articles et que nous en convenions autant que possible. Plus nous avançons, plus nous sentons la nécessité davoir une assurance préalable du traitement de nos Frères tout modique quil est. Nous savons de plus par expérience quil ny a guère que les établissements gratuits en totalité ou au moins en grande partie qui réussisent bien et se soutiennent.

Jai lhonneur dêtre avec un profond respect etc…

CHAMPAGNAT

Édition: Lettres de Marcellin J. B. Champagnat (1789-1840) Fondateur de l?Institut des Frères Maristes, présentés par Frère Paul Sester. Rome, Casa Generalizia dei Fratelli Maristi, 1985.

fonte: Daprès la minute, AFM, RCLA 1, p. 187, nº 233

RETOUR

Lettres de Marcellin 337...

SUIVANT

Lettres de Marcellin 339...