XX Chapitre – 2001, Roma

09/2001 – 117 Frères participants

Documents | Participants | Commission | Articles | Nouvelles | Photos

Actes du chapitre
English: Word – 626 kb | RTF – 1.2 MB | PDF 296 kb
Spanish: Word – 370 kb | RTF – 319 kb | PDF 244 kb
Françês: Word – 2.2 MB | RTF – 456 kb | PDF 281 kb
Portuguese: Word – 1,2 MB | RTF – 427 KB | PDF 276 kb
 
D’autres documents
Circulaire de convocation
Septembre 2000 – Fr. Benito Arbués
English | Spanish | French | Portuguese

Sondage de la Comission Préparatoire
Files ZIP
English | Spanish | French | Portuguese

Rapport au Chapitre
Fr. Superieur Général et son Conseil
English | Spanish | French | Portuguese

Planification du XXème Chapitre général – Calendrier
Comission préparatoire
English | Spanish | French | Portuguese

Ouverture du chapitre
Fr. Benito S.G.
English | Spanish | French | Portuguese

Rencontre avec le Pape
Castelgandolfo, 17 septembre 2001
English | Spanish | French | Portuguese

Rencontre avec le Pape
Salutations du Supérieur général de la Société de Marie au nom de toutes les personnes présentes.
English | Spanish | French | Portuguese
Les années qui ont suivi notre Chapitre de 1993 ont été marquées par la guerre continue dans plusieurs parties du monde, guerre qui a touché la vie de notre Institut: onze frères et quelques membres des familles et autres associés à l’Institut ont trouvé la mort par la violence, la guerre ou de la main des extrémistes.Il y a eu des moments remarquables aussi, dont la canonisation de notre fondateur, Marcellin Champagnat, sans doute le plus mémorable. Les Provinces et les Districts ont aussi beaucoup peiné avec le processus de restructuration, avec d’abord certains de leurs membres qui n’y voyaient que peu d’intérêt. Avec le temps, cependant, la plupart des régions de l’Institut, acceptant le fait que la vitalité et la viabilité étaient l’objectif du processus, ont accueilli ce mandat du Chapitre et sont allés de l’avant.Un nouveau millénaire venait à peine de commencer quand les délégués se sont réunis pour notre 20e Chapitre général. Travaillant avec la devise « Choisissons la Vie », ils ont produit un bref mais substantiel document portant le même titre. Le texte donnait en détail les cinq appels qui ont motivé les membres de l’Institut et tous ses associés et leur ont donné le courage et l’audace d’y répondre.Ces appels ont repris plusieurs thèmes familiers des Chapitres précédents. – Jésus Centre et passion de nos vies, vie communautaire, la vocation des laïcs Maristes, les problèmes de justice et les jeunes les plus pauvres – et ont demandé au nouveau gouvernement général de créer des structures pour les affronter efficacement. En vérité, le gouvernement général et les gouvernements locaux étaient invités à développer de nouvelles approches pour l’animation et l’autorité, approches qui devraient renforcer la vitalité de notre Institut.A ce Chapitre, le Fonds de Solidarité de l’Institut a été redéfini avec les Provinces auxquelles on demande de verser à ce Fonds un certain pourcentage de leur surplus à la fin de chaque année fiscale. Un objectif global a été fixé au Fonds.Enfin, les délégués ont demandé qu’une publication soit produite, semblable au style et au format du Guide de l’éducation déjà cité, qui nous aiderait tous à apprécier plus pleinement la richesse de la Spiritualité Apostolique Mariste. L’eau du Rocher : la Spiritualité Mariste jaillie dans la tradition de Marcellin Champagnat est née comme réponse.Dans les années qui ont suivi, trois bureaux ont été créés par l’Administration générale pour aider à la mise en oeuvre des directives du Chapitre. En plus du Bureau de Solidarité déjà existant, ces nouveaux bureaux ont mis l’accent sur les laïcs Maristes, la promotion des Vocations, l’usage évangélique des biens et ont travaillé au développement de ces domaines importants de la vie de l’Institut. Un document traitant de l’identité du laïc Mariste a été mis en route et plusieurs lettres et circulaires ont été envoyées, quelques-unes adressées à toute la famille Mariste alors que d’autres étaient adressées seulement aux frères, à un groupe particulier de frères âgés ou à ceux qui travaillent dans un apostolat spécifique.Cette année 2006 a vu les premiers des 150 frères commencer leur orientation vers une nouvelle mission ad gentes, initiative destinée à l’Asie et créée en réponse à l’appel du Pape Jean Paul II aux congrégations religieuses du monde.En septembre 2007, une Assemblée à Mendez, Brésil, a réuni pour la première fois de notre histoire comme Institut, des frères et des laïcs engagés dans les oeuvres Maristes dans le monde. Un mois plus tard, 47 de nos frères qui ont perdu leur vie pendant la guerre Civile Espagnole ont été béatifiés, ils faisaient partie d’un groupe plus large de 498 martyrs. Les travaux de rénovation de l’Hermitage en France ont commencé quelques mois plus tard.Le but est de préparer ce trésor Mariste pour un service adapté à ce nouveau siècle ; les plans prévoient une restauration complète des bâtiments historiques ainsi que la construction d’un nouveau bâtiment dans le but de mieux équiper le centre face aux nouveaux besoins.Même une étude rapide des fruits des précédents Chapitres généraux et des événements qui les accompagnent nous fournit une carte de l’histoire Mariste. A chaque étape, nous avons un aperçu des principales inquiétudes du moment, des événements qui caractérisent une époque ou une autre, et la bonne volonté de tous ceux qui se sont engagés.En répondant comme Institut aux événements de l’histoire et aux dramatiques changements d’attitudes dans beaucoup de parties de notre monde pendant les années qui ont suivi Vatican II, nous pourrions ne pas avoir remarqué pleinement d’autres forces au travail, puissantes mais moins évidentes et qui conditionnent notre compréhension de l’époque dans laquelle nous vivons.C’est vers quelques-uns de ces phénomènes que nous allons maintenant porter notre attention.