02/Août/2020 NIGERIA

Tendre la main pour le changement et la transformation – Fondation Mariste de Solidarité

La province mariste du Nigeria a participé à des programmes d’autonomisation des jeunes par l’éducation. La province a également été à l’avant-garde de l’amélioration de la situation des pauvres et des opprimés, de la pastorale des enfants, des jeunes et des adultes et de la défense des personnes marginalisées. Dans ce contexte, elle a donc jugé bon d’harmoniser ces entreprises de solidarité sous une même égide : Fondation de solidarité mariste (MaSoF).

La MaSoF est une fondation de solidarité créée en 2018 par le fr. Vincent Uchenna Abadom. C’est un comité qui relève de la Commission des Finances des Frères Maristes du Nigeria. Il s’agit d’un comité de quatre membres comprenant le Frère Henry Uzor (Président), le Frère Osuji, Gregory Ekene (Secrétaire), le Frère Innocent Iloabueke (Économe provincial) et le Frère Christian Onukwufor (Conseiller de liaison). La mission principale du MaSoF est de : Lutter contre l’ignorance des jeunes en marge de la société, de réduire la pauvreté, d’autonomiser les enfants et les jeunes, de fournir une assistance pastorale aux enfants et aux jeunes, et de transformer les vies et la société. Sa vision principale est de donner aux jeunes des compétences, des connaissances, des attitudes positives et des valeurs afin de les faire sortir de la marginalité par l’éducation pour le développement durable de la société.

L’objectif général de MaSoF est de fournir une éducation et un encadrement aux enfants et aux jeunes en marge de la société. Il a les objectifs spécifiques suivants :

1.      Promouvoir l’éducation, la solidarité, la justice et la paix.

2.      S’identifier aux pauvres et aux opprimés dans la société.

3.      Soutenir l’émancipation spirituelle et culturelle des jeunes et agir en solidarité avec les opprimés.

4.      Promouvoir les droits de l’homme et l’autodétermination.

5.      Développer et coordonner des stratégies de collecte de fonds qui répondront aux besoins de solidarité de la province mariste du Nigeria.

6.      Coopérer et collaborer avec d’autres groupes et organisations de solidarité pour le développement d’une culture de la solidarité qui réponde aux besoins des personnes marginalisées.

MaSoF a commencé son entreprise de solidarité en mai 2018. Pour la première phase, elle s’est principalement concentrée sur un système de bourses pour les jeunes les moins privilégiés. Actuellement, 260 jeunes bénéficient d’une bourse mariste ; 257 sont dans des écoles maristes et 3 dans des écoles non maristes. Parmi ceux-ci, 26 sont dans des écoles primaires et 234 dans des écoles secondaires. Ces jeunes bénéficient d’une bourse complète ou partielle. Ce sont les catégories du programme de bourses du MaSoF.

Dans la catégorie des bourses complètes, MaSoF prend en charge les frais d’internat et de scolarité des jeunes ainsi que leur matériel pédagogique. Dans la catégorie des bourses complètes, MaSoF prend uniquement en charge les frais de pension et de scolarité. Ensuite, dans la catégorie des bourses partielles, MaSoF prend en charge uniquement les frais de scolarité. Ces catégories sont toujours accordées au mérite. La MaSoF, par l’intermédiaire du Secrétariat à l’Éducation, organise les examens de bourse. Par conséquent, les notes déterminent le classement dans l’une de ces catégories. Un autre facteur déterminant du classement est celui ded bénéficiaires directs : Les frères maristes, les membres du personnel et d’autres personnes extérieures aux établissements maristes.

Les frères participent également à la réadaptation des personnes handicapées physiques et à la création de membres artificiels au centre de réadaptation de Hopeville, dans l’État d’Uturu Abia, et au centre de réadaptation de Merryville, à Eneme, dans l’État d’Enugu.

Le MaSoF est un développement bienvenu dans la province mariste du Nigeria. Il a aidé le Nigeria mariste à revoir sa stratégie sur la meilleure façon d’aider les jeunes en marge en gardant à l’esprit les principes de l’Évangile. Il a également interpellé la province mariste du Nigeria sur la nécessité de rester plus proche des pauvres et des marginaux tout en exprimant la fraternité du Christ.

_____________

Br. Osuji, Gregory Ekene, Secrétaire MaSoF

RETOUR

Le projet « Partageons le voyage » à Quito...

SUIVANT

Guillermo José Villarreal Cavazos nommé nou...