2021-12-01 CANADA

Roger Guertin

Roger Guertin - RIP 1er décembre à Saint-Jean-sur-Richelieu

Le District du Canada vous annonce le décès du frère ROGER GUERTIN, fms, à l’âge de 75 ans et 2 mois, dans sa 56e année de vie religieuse. Il est décédé  le 1er décembre à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Le frère Supérieur du District du Canada et la communauté de la Maison Mariste Champagnat ont le regret de vous informer du décès de Frère Roger Guertin Décédé subitement le 1er décembre 2021 à Saint-Jean sur Richelieu à l’âge de 75 ans et 2 mois et dans sa 56e année de vie religieuse.

Mercredi, 1er décembre, en début de soirée : coup de tonnerre en ces premiers jours du temps de l’Avent. Notre confrère Roger, selon ses habitudes, sort pour une marche de santé dont il ne reviendra pas… foudroyé par une crise cardiaque : c’est un passant qui alertera les premiers répondants. Ce deuxième départ subit à l’économat en un an à peine vient creuser un vide dans notre famille mariste et chambouler bien des projets en marche depuis quelques mois.

Né sur une ferme à Granby, il était l’aîné de six enfants; il a connu les joies et les exigences de la vie à la campagne : lever tôt, l’école du rang à plus de 2 milles, les travaux de la ferme. De ces expériences d’enfance et de jeunesse, il a développé talents, proximité avec la nature, habiletés et amour du travail qui l’ont suivi toute sa vie. Il entreprit ses études secondaires à l’Externat Classique Mgr. Prince, à Granby. « C’est à cet endroit que j’ai eu des maristes comme enseignants. Leur façon d’être, d’enseigner, d’entrer en contact avec nous, les élèves, m’ont sans doute influencé inconsciemment parce qu’en septembre 1964, je prenais le chemin du Noviciat des Frères, à St-Hyacinthe. Jusque-là, je réfléchissais beaucoup plus à des études en agriculture qui se donnaient aussi à St-Hyacinthe, mais à l’autre bout de la ville » a-t-il écrit dans une courte autobiographie à l’occasion de son jubilée d’or, en 2016.

Après l’obtention de ses diplômes d’enseignement, Roger entreprend une carrière, en deux temps, qui se déroulera exclusivement à Saint-Jean-sur-Richelieu : 35 ans professeur au Juvénat St-Joseph (qui deviendra École Secondaire Marcellin-Champagnat), et 13 ans économe-adjoint de la Province Mariste du Canada. En janvier 2021, suite au décès subit du frère Yvon Bédard, il prend la relève comme économe provincial : il était le plus à même d’assumer cette fonction.

Homme de peu de mots, Roger a toujours été reconnu pour sa présence discrète et sa qualité de service dans la communauté. Habitué très jeune au travail physique exigeant, doté d’un physique imposant, il était de toutes les corvées. Il pouvait passer d’un mur à abattre à une installation électrique, de l’entretien de la propriété aux « cages à anguilles » dans la rivière Richelieu… Il était aussi un « sportif solitaire » grandes randonnées à bicyclette, longues marches. Dans les rencontres et la vie de tous les jours, Roger était un homme discret : sans être indifférent, il gardait ses secrets personnels, dont certains problèmes de santé. Il incarnait bien ce que nous propose la Règle de Vie : « Auprès de Marcellin, les frères ont compris que le travail manuel n’était pas une distraction. Il est des choses qui ne s’apprennent qu’avec les mains, et c’est alors que certaines paroles prennent sens. Parfois, les tâches les plus simples expriment ce que les mots ne parviennent pas à communiquer (# 50) ».

 

PREV

Herbert Kühner...

NEXT

Emilio Rubiolo...