Aurore mariste, un nouveau commencement

Le 2 janvier 1817, Marcellin Champagnat ouvrait la porte de la première communauté mariste dans une petite maison de La Valla, en France. Deux garçons furent les premiers à se passionner par la proposition d’éduquer les enfants et les jeunes, à la manière de Marie. Au cours de ces deux cents ans, de nombreuses portes se sont ouvertes et aujourd’hui il y a des Maristes, frères et laïcs, dans le monde entier. C’est la raison pour laquelle nous t’invitons, toi qui te sens mariste, à célébrer ce bel anniversaire.

Comment ?
Le lundi 2 janvier 2017, juste au lever du soleil, nous te proposons de faire un moment de prière, en union avec les Maristes des cinq continents. Comme Jésus qui, à Capharnaüm, « quand il fit jour, il sortit et s’en alla dans un endroit désert. » (Lc. 42)

Où ?
Où que tu sois. A la maison ou dans un endroit significatif, seul ou avec d’autres, en famille ou en communauté. La proposition est de profiter du lever du jour pour mettre en relation des personnes qui vibrent « d’un même cœur et d’un même esprit ». Une nouvelle journée, un nouveau commencement, une nouvelle chance de grandir et d’aimer.

Possible dynamique :
Nous te proposons un moment simple et paisible. Cherche un espace où tu te sens à l’aise (une chambre, une chapelle, un sommet, le banc d’une place). Respire, chante, regarde, écoute, allume une bougie, place un symbole mariste à côté de toi… et lis cette lettre qui t’arrive selon une tradition du père Marcellin lui-même. Il avait la bonne habitude d’envoyer des circulaires aux petits frères, et entre tous ces envois, il y avait toujours les vœux pour la nouvelle année. Imagine que tu reçois cette circulaire, aujourd’hui, pour toi !

 

Cher frère, chère sœur, 

Je te souhaite une toute bonne journée mariste. Nous fêtons aujourd’hui deux cents ans d’un rêve. Un rêve qui a pris corps dans un humble village, chez des personnes très simples. Un rêve qui, deux cents ans plus tard, reste vivant au cœur de milliers de personnes de cultures bien différentes. Félicitations ! Félicitations car tu fais partie de cette famille mariste qui chemine avec la volonté de transformer le monde, aux côtés des enfants et des jeunes. Félicitations car tu t’es laissé toucher par le message : « Que la charité règne toujours parmi vous. Aimez-vous les uns les autres comme Jésus vous a aimés. Ayez un seul cœur et un même esprit. Qu’on puisse dire des Maristes : Voyez comme ils s’aiment ! »

En ce nouveau jour qui pointe, rendons grâce à la bonne Mère pour le don des frères et des laïcs, des éducateurs, des parents, des enfants et des jeunes qu’ici, et partout dans le monde, sont heureux de vivre le charisme mariste. Tout comme il y a 200 ans, aujourd’hui nous ouvrons les portes de nos vies pour que les rêves deviennent réalité. Que nous puissions les partager et les réaliser avec d’autres frères et sœurs de chemin. Et que la bonne Mère nous accompagne avec la force de la tendresse.

A l’aurore de ce jour, nous renouvelons l’espérance d’un monde nouveau possible et nous voulons le commencer ici et maintenant, en union avec la famille mariste des cinq continents. Aujourd’hui « Dieu fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons » (Mt. 5, 45). Remplissez de lumière votre vie et celle des personnes qui sont autour de vous, spécialement de celles qui en ont le plus besoin. Persévérez dans votre vocation et soyez d’honnêtes citoyens et de bons chrétiens.

L’Institut mariste n’est pas né une fois pour toutes le 2 janvier 1817, mais il continue de naître. Quelle merveilleuse tâche que de collaborer, deux cents ans plus tard, à la naissance de l’Institut, toujours à compléter ! Aimons-nous toujours les uns les autres ! Ad multos annos !

On peut finir la prière par un chant ou une prière à Marie.

 

Et maintenant, vers les réseaux !
Finalement, nous t’invitons à poster une photo de ce moment sur les réseaux sociaux avec l’hashtag commun #MillionMarists

Province l’Hermitage