21/Juil/2021 MAISON GéNéRALE

Objectifs de développement durable: 10 Diminution des inégalités DANS et ENTRE les peuples

Les Objectifs de Développement Durable (ODS) des Nations Unies nous indiquent qu’il nous faut, comme Maristes de Champagnat, poursuivre notre action dans notre vie et dans notre mission. Il est certain que ces objectifs ne sont pas directement liés à l’Évangile, ni à notre histoire mariste; mais il est aussi clair que cela n’implique  pas qu’il n’y a pas de lien avec ce que nous vivons et ce que nous transmettons. Ces objectifs sont des valeurs en eux-mêmes, et ils devraient nous aider à nous incarner dans notre monde, dans la réalité d’ici et de maintenant.

Notre option pour les pauvres, les plus vulnérables, nous amène à lutter pour réduire et éliminer les inégalités qui existent. Le XXIIe  Chapitre général nous rappelait, dans les 5 appels, la nécessité d’être à côté de celui qui souffre. Et il nous le rappelait de différentes manières et avec des invitations très claires : être des phares d’espérance ou répondre avec audace aux besoins émergents en sont quelques exemples. Et le fait de travailler à réduire les inégalités nous rapproche du désir du pape François de faire renaître un désir mondial de fraternité, comme il nous le disait dans l’Encyclique Fratelli Tutti, au numéro 8.

On pouvait peut-être penser, autrefois, qu’il était très difficile d’être un agent actif de la diminution des inégalités. Actuellement, dans notre monde toujours plus globalisé, nous trouvons de multiples façons d’apporter notre grain de sable sur ce thème. Et c’est ce que nous sommes appelés à être, toujours : « mémoire prophétique de la dignité et de l’égalité fondamentales de tout le peuple de Dieu » (3e appel du Chapitre).

Nous parlons de ces inégalités qui, dans bien des cas, ont été accentuées par la pandémie que nous vivons toujours. Des inégalités que nous ne pouvons pas oublier. Des inégalités qui se manifestent de diverses manières : pénurie de nourriture, difficulté d’accès aux médicaments et au matériel de protection, précarisation du travail, de la poursuite scolaire…

Durant ce temps de pandémie, nous avons découvert et nous avons vécu des dizaines d’initiatives, et ce dans tout l’Institut, afin de pallier aux inégalités. Nous avons continué de travailler afin que ceux qui sont le plus dans le besoin puissent répondre à leurs besoins de bases, nous avons créé des projets et mis en place des projets et des actions pour répondre à de multiples urgences humanitaires, nous avons continué de défendre les droits des plus vulnérables… Motivés, sans doute, par la grâce de Dieu. Et motivés à continuer de goûter la vie « en ouvrant notre cœur et en étant attentifs aux cris des enfants et des jeunes » (4e appel du Chapitre).

De son côté, le frère Ernesto, dans sa circulaire « Foyers de Lumière », nous invite clairement à poursuivre dans cette ligne, et à le faire ensemble avec d’autres, dans une vision de « solidarité avec celui qui se trouve dans le besoin » dans une dimension de relation, sociale et communautaire.

C’est pour cela que, comme Maristes de Champagnat, nous voulons nous unir dans la sensibilisation et dans les actions qui visent à réduire les inégalités entre les êtres humains, nos frères, peu importe l’endroit où ils vivent dans le monde. Ce sont les paroles du pape François : « Ah! Si à la fin, ils n’étaient plus ‘les autres’, mais seulement ‘les nôtres’ » Fratelli Tutti, 35).

_____________

F. Ángel Diego García Otaola – Directeur du Secrétariat de Solidarité

RETOUR

VIIe Chapitre de la Province mariste Brasil C...

SUIVANT

VIIe Chapitre provincial de Santa María de l...