19/Déc/2012 ÉQUATEUR

Apprendre à travers la vie de saint Marcellin Champagnat

C’est avec des paroles d’encouragement et en étant pleinement convaincu que ces journées allaient rénover la vie de ceux qui font partie de l’œuvre mariste en Équateur, que le F. Laurentino Albalá, Provincial de la Province de « Norandina » a accueilli les participants à la rencontre qui s’est déroulée à Loja , du 21 au 23 novembre dernier. Sous la houlette du F. Andrés Miranda a commencé un temps où la fraternité, l’espoir et l’ouverture du cœur sont de mise pour partager, après les salutations de rigueur, avec tous ceux qui font partie du personnel administratif des œuvres maristes en Équateur.

Le premier jour nous nous sommes plongés dans les Écritures qui, à travers l’histoire de Joseph, nous laisseront de grands enseignements. Nous apprendrons que « La vie n’est pas celle qu’on a vécue, mais celle dont on se souvient, et la manière dont on s’en souvient pour la raconter. »

Le lendemain nous avons appris, à travers la vie de saint Marcellin Champagnat, que nous sommes fruit de notre relation avec la société. Dieu nous a mis dans un temps, dans un lieu et avec des personnes déterminées. Par une histoire portant sur la question : « que serions-nous devenus si… », nous avons découvert que notre vie aurait pu être tout autre, mais Dieu nous a placés dans un temps concret et à une place précise pour que nous fassions quelque chose pour le bien de la famille et de la société.

Le troisième jour nous avons examiné nos conditions favorables et défavorables pour parvenir aux objectifs essentiels dans nous milieux de vie : famille, travail, société, économie, culture et écologie. Nous avons cherché des solutions et des engagements possibles pour que les aspects négatifs deviennent des points forts nous permettant de cheminer vers la maturité.

RETOUR

L?attention aux jeunes en difficulté est-ce ...

SUIVANT

Rencontre Internationale des jeunes maristes...