Maristes en communion

Le cheminement vocationnel des laïcs maristes permet d’approfondir la communion laïcs-frères. Cette communion suppose de partager la même façon de suivre Jésus, la même radicalité de l’Évangile, la même foi, le même baptême, le même charisme. La communion devient complémentarité vocationnelle, enrichissement mutuel et recherche conjointe d’une plus grande vitalité du charisme pour le monde d’aujourd’hui. Par cette dimension de communion, l’Institution mariste est identifiée à partir de référents qui dépassent le cadre des frères et des œuvres (Être Mariste Laïc, p. 16).

La vocation laïcale mariste et la vocation du frère

Laïcs et frères, nous avons bien plus de traits communs que de différences propres dans notre vocation. Les uns et les autres, nous partageons la beauté et les limites de la condition humaine en ce moment de l’Histoire. Nous vivons une même vocation chrétienne de par notre baptême et nous avons entendu l’appel de Dieu qui nous attire vers le charisme mariste.

Nous avons la certitude que nos vocations respectives s’éclairent mutuellement. De même que nous découvrons qui nous sommes par nos relations avec les autres, ainsi l’identité spécifique de frère et de laïc mariste se clarifie et s’enrichit par le partage de la vie : spiritualité, mission, formation (Autour de la Même Table, 16-17).

Les frères nous offrent leur manière propre de cultiver la spiritualité et cela nous stimule à grandir ensemble dans la foi. L’état de vie du frère est un signe prophétique spécial pour le monde et les autres chrétiens. Il rappelle à chacun son propre appel à suivre le Christ, passionnément et sans partage.

Laïcs, nous apportons notre manière spécifique de vivre le charisme mariste. Notre identité ne se réduit pas à être des collaborateurs des frères. (Autour de la Même Table, 16-17).