03/Fév/2023 BANGLADESH

Vivre dans une communauté internationale et interculturelle

Le Frère Alex, qui vit au Bangladesh, appartient à la Province d’Asie du Sud, mais depuis 2008 il est missionnaire dans le District Mariste d’Asie. Dans le dernier bulletin de la Province mariste d’Asie du Sud, il a partagé quelques impressions de son appartenance à la MDA.

Le prochain programme de formation pour les Communautés Internationales et Interculturelles aura lieu du 24 mai au 5 juillet 2023. Les personnes intéressées peuvent contacter directement le frère Provincial ou le Supérieur de District, ou le Supérieur général, en se présentant et en expliquant leur motivation et leur désir de s’engager dans un des Projets ou initiatives de l’Institut. Il est possible de contacter le CMI, en cas de doutes, en utilisant l’adresse e-mail suivante : cmi@fms.it.

Voici ce que dit le frère Alex.

__________________

La Province d’Asie du Sud m’a envoyé avec joie au Programme Ad Gentes, en 2007. Après la préparation de 2008 à 2016, j’ai pu trouver une nouvelle mission auprès des enfants de la tribu Santal au Bengale occidental (communauté Talit et foyer) avec d’autres frères. C’était une bonne expérience de commencer une nouvelle mission pour les enfants pauvres et nécessiteux. Plus tard, l’Administration générale m’a demandé de me rendre dans la communauté scolaire du Bangladesh. Pendant que j’attendais le visa missionnaire pour le Bangladesh, j’ai fait une courte période de mission avec les étudiants migrants en Thaïlande pendant 4 mois, et le ministère de formation au postulat de Davao pendant 4 mois. Une fois que le visa a été prêt, j’ai déménagé au Bangladesh, en avril 2017, dans la communauté scolaire pendant deux ans. Puis on m’a demandé de prendre la direction de la maison des candidats et des aspirants de Mymensingh, la maison actuelle. Je suis très reconnaissant à Dieu pour ses bénédictions et ses conseils bien que je sois passé par tant d’obstacles pour atteindre quelque chose de bon dans la mission. J’ai appris plus dans cette vie missionnaire que ce que j’attendais.

Actuellement, dans la communauté, nous sommes trois frères, le frère Césa,r du Mexique, le frère Robert, du diocèse local de Mymensinghau  Banglades, qui fait son diplôme en B.A. Anglais dans la ville de Dhaka et qui reste avec les Pères de Sainte-Croix et moi. Peut-être que dans quelques semaines nous attendrons d’autres candidats et aspirants… (avec un peu de chance) qui attendent leurs résultats académiques. Actuellement, nous vivons dans une petite maison louée depuis 10 ans. Cette année, nous avons l’intention d’acheter un nouveau terrain et de construire une bonne maison de formation et un bâtiment communautaire, si Dieu nous le permet. Parfois nous avons un bon nombre de garçons dans la maison… cette photo montre un grand groupe que j’ai connu ces trois dernières années dans cette maison. Parmi eux, deux sont postulants à Davao, quatre sont devenus aspirants, mais à cause de leurs problèmes personnels, ils ont quitté la formation, et un candidat qui fait sa deuxième année de collège (classe 12). Beaucoup de jeunes garçons sont venus et sont partis pour quelques raisons. Beaucoup d’entre eux sont venus dans le but de faire leurs études. Certains trouvent que l’endroit n’est pas assez grand, étant dans une maison louée, et qu’il n’y a pas beaucoup de place pour jouer ou travailler, alors ils ressentent quelque chose de très indifférent en comparaison avec les autres maisons de formation. Ainsi, la découverte d’un nouveau lieu peut aider les garçons à ressentir quelque chose d’utile pour continuer leur formation avec un espoir futur.

RETOUR

Les efforts de FMSI pour aider les enfants r...

SUIVANT

Rencontre des économes provinciaux d'Afrique...