30/Déc/2008 ITALIE

Renouveau 3e âge. Manziana

L?histoire de la rencontre d?Emmaüs en St Luc nous fournit une belle image de notre temps de renouveau. Notre groupe a commencé par le partage de nos expériences et par la connaissance de nos diverses personnalités. Chacun s?est donné à fond dans cet exercice et nous avons aussitôt senti nos liens forts de fraternité. Nous étions quatorze Maristes et cinq Marianistes rassemblés pour ce temps de renouveau sous la direction des Frères Barry Burns et Antoine Kazindu, avec notre prêtre accompagnateur, le Père Mariste Desmond Hunt et le Frère José Descarga comme économe.

D?excellents intervenants nous ont parlé des caractéristiques du 3e âge, du Royaume de Dieu, de la Prière et de la spiritualité, de l?Église, de l?Eucharistie, de Marie dans nos vies, des Choix du C?ur, des problèmes de santé et de bien-être. Nous avons eu neuf jours de pèlerinage en France où nous avons retrouvé l?esprit de foi de nos fondateurs Maristes et les lieux dans lesquels ils ont vécu. Des Maristes locaux, profondément habités par l?histoire et le charisme de nos instituts, nous ont communiqué une profonde estime de notre héritage spirituel. L?échange prolongé avec le groupe a été très enrichissant. Nous avons également fait à Assise et Subiaco des pèlerinages plus courts où nous avons trouvé l?esprit de saint François, de sainte Claire et de saint Benoît. Notre communauté a encore connu la joie d?une visite à notre Maison générale et la participation à l?audience papale. Il nous a été donné aussi de voir les sites touristiques de la région, de trouver une interprétation musicale dans le restaurant où nous mangions.
Dès le début de notre rencontre, à la recherche du sens de nos vies et de l?appel reçu, Jésus était présent dans la communauté. Par les interventions et les expériences, Il nous a doucement ouvert les yeux et les c?urs. Nous avons perçu l?appel inconditionnel de Dieu qui nous appelle à lui ouvrir nos c?urs et, avec l?Eucharistie au centre de nos vies, à être témoins de la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu. Nous avons mieux compris le rôle de Marie et sa place au centre de l?Église. Cette Église mariale qui ne juge pas et qui nourrit est plus accueillante pour les non catholiques et les non chrétiens. C?est la nouvelle image de l?Église que vivaient nos Fondateurs quand ils ont fondé la Société de Marie.

Pour notre dernière liturgie d?action de grâce, nous avons choisi dans l?évangile de saint Luc la rencontre d?Emmaüs parce qu?elle rend bien compte de ce que nous avons vécu.

En partageant nos expériences personnelles et en reconnaissant nos liens d?engagement commun, nous avons senti la réalité de la communauté – une fraternité dans l?unique volonté de nous engager totalement. Jésus était présent dans notre groupe alors que nous tâchions de mettre à profit toutes les possibilités offertes en ce temps de transition dans nos vies. A travers les intervenants et les pèlerinages, Jésus nous a doucement donné la vision du Dieu qu?il veut nous révéler : le plan d?amour inconditionnel que Dieu a pour chacun de nous et le chemin qu?il nous invite à suivre.

Les membres de chaque institut ont fait un pèlerinage aux lieux les plus marquants de leur fondation en France et en Espagne. La compétence et la conviction profonde de nos guides nous ont aidés à nous pénétrer de l?esprit de nos Fondateurs et des lieux où ils ont vécu. .

Comme Marie, il nous est demandé de laisser Dieu vivre en nous, et de témoigner de son Amour pour le monde. L?Eucharistie est au centre de nos vies parce qu?elle nous associe à l?action du Christ qui glorifie le Père. Marie est notre mère qui nourrit la vie de Dieu en nous ; elle est active au Calvaire et à l?autel où elle nous reçoit avec Saint Jean comme ses enfants. C?est la dimension mariale de l?Église ? la famille de ceux qui entendent la parole de Dieu et qui la gardent. Nous sommes appelés, comme Maristes et Marianistes, à renforcer, par notre témoignage et notre vie, cette image de l?Église.

Au moment où une nouvelle vision apparaît, nous sentons nos c?urs brûlants en nous. Encouragés par notre expérience communautaire, nous acceptons nos cinquante ans d?expérience et davantage, nous avons hâte de retrouver nos communautés pour partager notre joie. Nous avons reconnu Jésus dans l?Eucharistie de notre communauté de Manziana ? une communauté que nous n?avons pas construite nous-mêmes.

Merci sincère à tous ceux qui ont rendu possible cette expérience.

RETOUR

Micro-projet de la FMSI pour le BICE...

SUIVANT

La vie de chasteté, une question du c?ur...